On a imaginé le All-Star Game 2017 du Rap US

all-star-game-rap-us

Ce n'est pas nouveau, hip-hop et basket-ball ont toujours été deux cultures intimement liées, vous vous souvenez peut-être de notre sélection de NBA Rappers. C'est pourquoi, à l'approche de la messe annuelle que représente le NBA All-Star Game (19 février 2017), on a eu envie de s'amuser à transposer le concept à l'industrie du rap américain. Ainsi, à la lumière des actualités des uns et des autres en 2016, nous avons dégagé deux équipes Est et Ouest de 12 rappeurs (5 titulaires et 7 remplaçants), en fonction des lieux de naissance des artistes sélectionnés. Alors, quelle conférence a l'équipe la plus solide ?

TEAM EAST

team-east

Titulaires

Chance The Rapper (Chicago, 23 ans) est apparu comme le choix le plus évident pour le starting 5 à l'Est. Élu MVP de l'année lors de nos derniers TBPZ Awardz, Chano a complètement dominé la saison 2016 à partir de la sortie de sa mixtape Coloring Book, et a su conserver son momentum tout le reste de l'année grâce à de réguliers coups d'éclat, jusqu'au point d'orgue de ses sept nominations aux prochains Grammy Awards. Du jamais vu pour une mixtape.

Isaiah Rashad (Chattanooga, 25 ans) a quant à lui sorti l'un des albums de l'année - voire le meilleur - avec The Sun's Tirade, un genre de triple-double du hip-hop (lyrics, beats, flow) qui lui a permis de démontrer qu'à côté des superstars K-Dot et Q, il reste probablement l'indispensable X-Factor de la franchise TDE. Son statut de All-Star en surprendra sûrement certains, mais elle est pourtant largement méritée.

Danny Brown (Detroit, 35 ans) est le genre de rappeur clivant. Adoré ou détesté, il ne laisse en tout cas personne indifférent, avec sa voix et son flow si spécifiques ainsi que ses choix musicaux souvent risqués. Sa saison a été marqué par la sortie de son très attendu nouvel album Atrocity Exhibition, qui reçut un accueil très chaleureux de la part des critiques américaines, ainsi que quelques featurings, notamment sur le dernier opus de Run The Jewels. Le soutien de sa fanbase dévouée lui permet ainsi d'intégrer le 5 majeur à l'Est.

J. Cole (Fayetteville, 31 ans) a pour sa part attendu le clutch time de 2016 pour se montrer, mais comme d'habitude, quand il décide de passer à l'action, il ne le fait pas à moitié. Début décembre, le franchise player de Dreamville a ainsi sorti par surprise son nouvel album, intitulé 4 Your Eyez Only. Encore une fois, sans aucun single ni aucun featuring, celui-ci a créé une vraie onde de choc dans le monde du hip-hop, et vient d'être certifié disque d'or... pour l'instant. Des stats de All-Star, clairement.

Killer Mike (Atlanta, 41 ans), enfin, a carrément réalisé un buzzer-beater sur la saison passée, en sortant avec son compère El-P l'album Run The Jewels 3 le jour de Noël. Un cadeau offert à l'avance qui a fait totalement explosé les fans du duo. Avant cela, le vétéran d'Atlanta s'était surtout fait remarquer pour son engagement politique aux côtés de Bernie Sanders, et plus globalement pour son implication dans la campagne présidentielle, lui qui s'est imposé comme l'un des porte-voix majeurs de la communauté afro-américaine.

Remplaçants 

Dave East (New York, 28 ans), Kanye West (Chicago, 39 ans), Drake (Toronto, 30 ans), Joey Bada$$ (New York, 22 ans), Gucci Mane (Atlanta, 36 ans), Oddisee (Washington, 32 ans), Mac Miller (Pittsburgh, 24 ans).

TEAM WEST

team-west

Titulaires

Kendrick Lamar (Compton, 29 ans), MVP en titre, a tout donné jusqu'au bout pour conserver sa couronne, avant de finalement la perdre de justesse au profit de Chance The Rapper. Omniprésent tout au long de la saison, il a d'abord sorti à la surprise générale untitled unmastered., qui réalisa l'exploit d'être un niveau au-dessus de la majorité des projets concurrents bien que composés de démos et leftovers. Il a ensuite distillé les guest verses avec une régularité digne des tentatives de shoot de Kobe, réalisant quelques grosses performances, comme sur "Holy Key", "Goosebumps" ou encore "No More Parties in LA". Un All-Star indiscutable, donc.

Travis Scott (Houston, 24 ans) approche année après année le statut de superstar. En 2016, avec la sortie de son deuxième album studio Birds in the Trap Sing McKnight, le Texan a réussi a confirmé la hype créée par son premier opus Rodeo, un an plus tôt. S'attachant les services des producteurs les plus bankable et d'invités prestigieux (Kendrick Lamar, Kid Cudi, The Weeknd, Young Thug...), Travis a réalisé un modèle d'album crossover trap, bourrés de hits comme "Pick Up The Phone", "Goosebumps" ou bien "Outside". Hyper-productif, le rappeur a déjà annoncé la sortie d'Astroworld pour 2017.

Childish Gambino (Edwards Air Force Base, 33 ans) a probablement vécu la meilleure saison de sa carrière, et ce sur tous les plans. Musicalement d'abord, avec la sortie surprise de l'album Awaken, My Love!, pas vraiment hip-hop mais d'une qualité assez bluffante. Mais Gambino possède aussi son alter-ego acteur, Donald Glover. Il a ainsi lancé la série Atlanta, qui fit un carton populaire et critique, jusqu'à recevoir récemment deux récompenses aux derniers Golden Globe awards. Cerise sur le gâteau, il a été choisi pour jouer le personnage de Lando Calrissian dans un futur spin-off Star Wars. Vous avez dit Most Improved Player ?

YG (Compton, 26 ans) a encore connu une riche saison en 2016, avec la sortie de son troisième album Still Brazy, une fois de plus blindé de bangers californiens taillés pour les lowriders. En plus des tubes "Twist My Fingaz" et "Why You Always Hatin?" (avec Drake), le natif de Compton est également régulièrement revenu dans l'actualité grâce au morceau "FDT", devenu un véritable hymne pour les opposants de Donald Trump.

ScHoolboy Q (Los Angeles, 30 ans) complète ce 5 All-Star à l'Ouest, il faut le dire globalement dominé par la Californie. Comme quatre de ses co-équipiers de TDE, Q y est allé de son nouvel album, avec Blank Face LP. Un opus plus que solide, classé cinquième dans nos 10 meilleurs albums de 2016, dans lequel on trouve notamment "THat Part" (feat. kanye West), l'un des plus gros tube de l'année (selon nous, du moins). Ajoutez cela un Blank Face Tour mondial à guichets fermés et un nouvel album déjà en préparation pour 2017, et vous comprenez que sa sélection est loin d'être volée. Walkin', livin' legend, man I feel like Kobe.

Remplaçants

Currensy (Nouvelle-Orléans, 35 ans), Domo Genesis (Inglewood, 25 ans), Vince Staples (Long Beach, 23 ans), Dom Kennedy (Leimerk Park, 32 ans), Ab-Soul (Los Angeles, 29 ans), Nipsey Hussle (Crenshaw, 31 ans), Boogie (Compton, 28 ans).


Sinon, le "vrai" All-Star Game, celui de la NBA, aura quant à lui lieu le 19 février prochain à la Nouvelle-Orléans. Il sera diffusé en exclusivité sur les antennes de BeIn Sports.

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
josman
Josman, candidat au titre de meilleur espoir rap français 2017

Si le bassin dans lequel nous avons grandi est commun, je n’ai appris l’existence de Josman qu'il y a à...

Fermer