ScHoolboy Q – Blank Face LP

stream-schoolboy-q-nouvel-album-blank-face

Blank Face LP

ScHoolboy Q

TDE

Juillet 2016

17/20

Ça y est, il aura fallu attendre la deuxième moitié de l'année pour que TDE lâche enfin la galette de ScHoolboy Q. Annoncé de longue date et accompagné de singles déjà clippés ultra efficaces, Blank Face LP est arrivé. Bande son de l'été et plus si affinité?

Il y a quelques semaines, le ton était donné avec le joli clip de « Groovy Tony ». Immergés dans l’action grâce à des séquences filmées à la manière d’un FPS, on y suivait la cavale meurtrière de Tony, homme sans visage, dealeur et tueur à ses heures, qui assurait sa fuite à travers les Docks de L.A. Basé sur une production au cordeau où les thèmes chers à ScHoolboy affleuraient, le morceau avait suscité curiosité et impatience de la part des fans de Q. Même s’il faut reconnaitre qu’elles avaient déjà été bien titillées (la curiosité et l'impatience) par les sorties à répétition du patron de TDE et la release surprise de l'opus de Kendrick Lamar.

ScHoolboy Q – « Groovy Tony »

En un mot, TDE annonçait qu'il partait à la guerre et que tous ses lieutenants seraient au rendez-vous. Ce morceau était aussi un avant-goût prometteur et finalement assez révélateur de l'ensemble de l'opus. Soyons directs : que celui qui espérait un Oxymoron II passe son chemin, la prose de Q a déjà trop évolué et son univers musical avec. Si les thèmes restent les mêmes (quasi-schizophrénie entre les thèmes profonds et les morceaux clairement plus légers) et que Q aime proposer des albums relativement longs (17 tracks pour Blank Face LP), ScHoolboy a étoffé sa proposition musicale en variant les featurings et en conviant de nombreux producteurs à participer au projet. Bien que toujours assisté des Digi+Phonics (Tae West, Dave Free, Sounwave et Willie B), l’équipe de production maison, ScHoolboy Q a aussi invité The Alchemist, Metro Boomin, Cardo, Swizz Beatz, Tyler, The Creator, Dem Jointz ou encore Kanye West (pour ne citer qu’eux) pour donner à son projet différentes teintes et rendre hommage au hip hop qui l’inspire actuellement.

Notons également que si Q a toujours évolué dans un collectif (Black Hippy en l’occurrence), il fait une fois de plus la part belle aux collaborations et à la promotion des jeunes pousses. On pense notamment à Lance Skiiiwalker, la nouvelle recrue de TDE qui prête son flow sur « Kno Ya Wrong », la pépite jazzy produite par The Alchemist qui livre autour d’une boucle de piano impeccable un beat précis et posé relevé de quelques notes de saxo. Oui, on ne peut que vous faire le plaisir de le déguster.

ScHoolboy Q – « Kno Ya Wrong » feat. Lance Skiiiwalker

Parmi les invités de marque, citons Candice Pillay qui prête sa voix au morceau le plus « pop » de cet opus (« WHatever U Want ») et qui avait déjà collaboré avec Dr. Dre sur deux morceaux de Compton. Evoquons aussi la présence de Vince Staples sur « Ride Out », de Kanye West sur « That Part » et des légendes Tha Dogg Pound sur l’addictif « Big Body » produit par Metro Boomin. Pour être exhaustif, comment ne pas parler de la team-mate SZA qui a sorti un peu plus tôt dans l’année un album éponyme discret et qualitatif et qui, sur le vaporeux « Neva Change », assure les refrains ? Enfin, évoquons la présence de Miguel, de Justine Skye (« Overtime ») et d’Anderson .Paak dont le talent et la bonne étoile ne cessent de le mettre dans tous les gros coups (« Blank Face »).

Finalement, malgré l’évolution artistique palpable de cet opus par rapport à Oxymoron, on y retrouve une récurrence des thèmes abordés par l’écolier de South Central (drug dealing, violence, difficulté de la vie) et cette dualité entre les morceaux introspectifs (« Neva Change ») et ceux dont le storytelling est plus léger (« Groovy Tony »). Le tout donne un projet vraiment plaisant à écouter avec des morceaux bien différents les uns des autres et des featurings de très belle qualité. Parfois surprenants mais finalement toujours efficaces. Par ailleurs, soulignons que le projet a été très bien packagé avec les aguicheuses sorties successives de clips plus ou moins scénarisés qui illustrent parfaitement l’ambiance de ce projet et même d’un remix de « THat Part » avec Black Hippy. Avec Q, TDE continue à offrir une déclinaison de ce que le hip hop est capable de produire de meilleur. Et Q prouve qu’il existe. Malgré l’ombre immense de Mister Lamar.

Ecouter Blank Face LP de ScHoolboy Q :

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
interview-dj-duke
[Interview] DJ DUKE (Assassin) : « Le rap français, c’est une histoire d’amis »

Lorsque l'on parle de Hip-Hop en France et de ses nombreux architectes au rang duquel nous retrouvons des cadres de la...

Fermer