Les 10 meilleurs ‘Tiny Desk Concerts’ hip-hop

run-the-jewels-tiny-desk-concert

Les Tiny Desk Concerts, vous connaissez ? Il s'agit d'une séquence vidéo lancée sur le média américain NPR, qui a fortement gagné en notoriété au fil du temps, de par son originalité et sa simplicité. Le concept est le suivant : des artistes viennent interpréter quelques titres de leur discographie dans un minuscule bureau, le plus souvent en mode acoustique. Le décor et la réalisation permettent une intimité et une sincérité rare pour ce genre de performances, et c'est bien cela qui a fait le succès de cette capsule récurrente. Même si les Tiny Desk Concerts se veulent cross-genres, de nombreux artistes hip-hop se sont prêtés à ce périlleux exercice (car sans filtre), donnant lieu à plusieurs petits moments magiques. Voici nos dix favoris.

Chance The Rapper

Chance The Rapper est le dernier artiste hip-hop en date à avoir participé au Tiny Desk Concert, et sa performance mémorable a permis de rappeler à tout le monde que son succès actuel ne devait rien au hasard. Après un poème récité en guise d'introduction, Chano a interprété "Juke Jam" (extrait de Coloring Book) puis une émouvante reprise de "They Won't Go When I Go", un titre de Stevie Wonder datant de 1974.

Anderson .Paak

On le savait déjà, mais voici le genre de performances qui prouve qu'Anderson .Paak n'est pas loin d'être un génie de la musique. Il chante comme un dieu tout en gérant la batterie, le tout avec une aisance et un charisme déconcertant. Avec son band The Free Nationals, il interprète ici le groovy "Come Down", suivi de "Heart Don't Stand A Chance", "Put Me Thru" (tous extraits de l'album Malibu) et enfin "Suede". Yes lawd !

The Internet

En 2015, l'un des groupes les plus cool de Los Angeles, The Internet, passait par le Tiny Desk Concert pour donner un avant-goût de leur troisième album studio Ego Death, qui sera plus tard nominé aux Grammy Awards. A mi-chemin entre R&B et hip-hop, Syd (voix) and Matt Martians (clavier), Pat Paige (basse), Jameel Bruner (clavier) et Chris Smith (batterie) interprétaient ainsi "Get Away", "Under Control" et "Dontcha" avec un swag naturel à tomber, pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Common

Un Tiny Desk Concert pas comme les autres, c'est certain. Pour une fois, celui-ci ne s'est pas déroulé dans l'habituel petit bureau de la rédaction d'NPR, mais... à la Maison Blanche ! Le média américain s'était greffé l'an dernier à un événement organisé par la présidence Obama, appelé South by South Lawn, mettant en avant les créateurs des domaines technologiques et artistiques. Pour l'occasion, c'est Common qui fut l'invité. Accompagné notamment de Robert Glasper, le légendaire rappeur de Chicago a interprété "I Used To Love H.E.R.", puis trois titres issus de son dernier album Black America Again : "Letter To The Free", "The Day The Women Took Over" et enfin "Little Chicago Boy". Sublime.

Little Simz

A seulement 22 ans, Little Simz fait partie des plus grands espoirs du rap international, ayant notamment déjà reçu les éloges d'artistes aussi influents que J. Cole ou Kendrick Lamar. Professionnelle et confiante, la rappeuse britannique a marqué le public de son Tiny Desk Concert il y a quelques mois en jouant trois titres ("Poison Ivy", "No More Wonderland", "Picture Perfect") extraits de son dernier projet en date, le très bon Stillness In Wonderland.

Noname

Malade, Noname a bien failli ne pas pouvoir participer à son Tiny Desk Concert. Heureusement pour nous, avec un peu de repos et quelques médicaments, la native de Chicago a finalement assuré sa performance, en interprétant un très beau medley de son premier album Telefone, dont le succès en avait surpris plus d'un l'an dernier. Mais quand on voit son talent, on comprend de suite mieux.

D.R.A.M.

Quand D.R.A.M. ramène son sourire et sa joie de vivre au bureau, ça fait forcément plaisir. L'occasion de vérifier que derrière ses chansons "légères" se cache un vrai artiste, talentueux et solaire. Les versions acoustiques de "Cash Machine" et "Broccoli" sont ainsi délicieuses (mention spéciale pour le bruitage de la machine à billets), complétées par les morceaux "Cute", "Sweet VA Breeze" et "Special".

Rapsody

Tellement sous-estimée... Accompagnée par son mentor 9th Wonder et The Storm Troopers, Rapsody démontre ici aussi tout son art du storytelling sur trois extraits de son album Beauty And The Beast : "Godzilla", "The Man" et "Hard To Choose". So smooth.

Oddisee

Oddisee, comme une évidence pour les Tiny Desk Concerts. Sa musique organique, équilibrée, son flow placé fonctionnent logiquement à merveille dans ce genre d'environnement intimiste. La performance datant de 2015, le rappeur était à ce moment en pleine promotion de l'album The Good Fight, dont il interpréta trois tracks : "That's Love", "Contradiction's Maze" et "Belong To The World".

Run The Jewels

Bien sûr, Run The Jewels ne peut pas faire comme les autres. Killer Mike et El-P n'ont pas le temps de s’embarrasser de musiciens pour leur set, et c'est donc uniquement accompagné d'un DJ que le duo interpréta en février dernier trois titres de leur dernier album RTJ3 ("Talk To Me", "Legend Has It", "A Report To The Shareholders"). Tels de vrais jumeaux, Mike et P démontrent ici leur incroyable alchimie, s'échangeant les rimes et les ad-libs à la manière d'une chorégraphie millimétrée. Sans forcer.

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
Les 10 meilleurs sons Rap de la semaine (Heavy Rotation #144)

On a trop tendance à penser que la période estivale rime avec désert musical. Certes, ce n'est pas l'euphorie d'un...

Fermer