Royce da 5’9’’ & DJ Premier – PRhyme 2

prhyme-2

PRhyme 2

PRhyme

PRhyme Records

Mars 2018

15/20

Alors que leur premier opus a été couronné de succès, DJ Premier et Royce da 5’9’’ se retrouvent à nouveau pour poursuivre une collaboration toujours aussi alléchante. Et pour rester dans une bonne dynamique, ils ont sobrement intitulé leur nouvel album commun, PRhyme 2. Simple, basique, mais efficace.

PRhyme, un projet que l’on n’attendait pas forcément, était un condensé de pur rap. 9 titres, une grosse demi-heure de son, une grosse claque. Pour PRhyme 2, DJ Premier et Royce da 5’9’’ ont fait plus long avec 17 titres. Pour autant la quantité n’a rien à voir avec la qualité et passer après leur premier opus commun était un vrai défi pour les deux artistes. Alors qu’ils avaient su convaincre critiques et public avec leur première livraison, parmi lequel ils avaient recruté des jeunes auditeurs, on sent poindre cette fois comme un conflit de générations. Partant du clash qui oppose son partenaire de Slaughterhouse Joe Budden et Lil Yachty, Royce veut remettre la jeune génération qui pousse fort à sa place et rappeler que les quarantenaires méritent un peu plus de respect. Pour autant, ni le rappeur de Detroit, ni le DJ de New York ne ferment la porte à ces rappeurs qui débarquent avec ambition, la preuve avec la présence au tracklisting de noms comme Dave East ou Rapsody. Ils ne sont pas les seuls car une fois encore DJ Premier et Royce da 5’9’’ ont ouvert grandes les portes de leur projet à de multiples invités comme 2 Chainz, Roc Marciano, Yelawolf, Novel, Big K.R.I.T., Denaun Porter, Chavis Chandler, Cee-Lo Green et Brody Watt qui tous apportent une diversité bienvenue.

Ouverture et classicisme

Ce panachage qui représente bien le paysage actuel du rap US permet d’offrir des univers et des atmosphères différentes au boom bap plus classique développé par Primo. Pour ce deuxième numéro de PRhyme, Royce et Premier ont gardé le même concept musical. L’ancien de GangStarr fait toutes les prods, mais comme pour le numéro un, il s’est fait aider par un seul musicien pour le processus de sampling. Pour PRhyme, il s’agissait du producteur Adrian Younge tandis que cette fois les deux acolytes ont fait appel à AntMan Wonder, un collaborateur régulier du DJ new-yorkais. Grâce à cela, si Premier produit du boom bap comme il le fait depuis des années, il réussit à y mettre différentes formes, ce qui permet de ne jamais s’ennuyer ou de ne jamais avoir l’impression d’écouter tout le temps le même track. Evidemment, si vous n’aimez pas l’esthétique de Primo, mieux vaut passer votre chemin…

 

Conscience et humour

Mais sa musique dresse une tapisserie sonore idéale pour le rappeur de Detroit qui, lui, déroule ses rimes en une fascinante narration à tel point que leurs liens semblent quasi chimiques alors que, si on y regarde bien et si on excepte leurs deux projets communs, ces deux-là n’ont pas si souvent travaillé ensemble. Et pourtant, l’alchimie entre la musique de DJ Premier et les lyrics de Royce ont quelque chose qui sonne comme une évidence même si on peut peut-être déplorer que les productions soient légèrement sous-exploitées au profit des paroles. Car, pendant plus de 50 minutes, l’acolyte d’Eminem alterne entre légèreté et gravité, autobiographie et humour, mêlant à tout cela d’innombrables références à la pop culture. Toujours conscient, il n’oublie pas non plus de faire régulièrement référence à l’actualité ou de parler de faits de société importants. Et même sur ce type de thèmes, sa technique continue de faire des merveilles.

Finalement, il est quand même difficile de trouver une faute de goût dans ce projet d’artistes qui n’ont plus rien à prouver depuis longtemps et qui ont juste envie de se faire plaisir, sans rien calculer. Le plus important est sans doute aussi là, le calcul imposant des contraintes dont s’affranchissent aisément DJ Premier et Royce da 5’9’’ pour faire de la musique en toute liberté. Alors PRhyme 2 n’a pas peut-être pas le niveau de son prédécesseur, mais il vous fera quand même passer un très bon moment.

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply