Brav met les “Bouchées Doubles” avant la sortie de son nouvel EP

Comme on vous en parlait il y a quelque temps, Brav a lancé il y a quelques mois une campagne de financement afin de produire son prochain EP intitulé Nous Sommes. Deux mois plus tard et quelques 48 200 euros collectés grâce à plus de 1 500 contributeurs, le rappeur offre à son public un extrait clippé du projet, et ce à moins d'une semaine de la sortie du projet sur toutes les plateformes.

L'artiste havrais a toujours placé son public au centre de son travail et ce dernier projet à venir ne déroge pas à la règle. Grâce à la mobilisation de nombreuses personnes, Brav s'apprête donc à sortir son EP, sous format digital pour tous, sous format physique CD et vinyle uniquement pour les participants. Et pour faire patienter encore quelques jours les auditeurs, l'artiste offre donc un clip financé par une partie des participations.

Le clip se veut donc l'illustration de cette unité autour de l'artiste et l'on aperçoit donc tout au long du clip les visages de toutes les personnes ayant permis au projet d'exister et de se concrétiser. De plus, on y voit l'artiste interpréter le morceau (son frère Proof, producteur du label et de nombreux artistes français est quant à lui au piano) à la gare Saint-Lazare devant le même piano qui l'avait fait s'illustré il y a quelques années sur le morceau dorénavant "Post Scriptum". Au-delà de ce clin d'oeil, le son en lui-même révèle un Brav particulièrement en forme, et qui rappe sévère ! Fort d'une énergie touchante, Brav révèle dans ce morceau dont le titre fait référence au groupe que l'artiste formait aux côtés de Tiers Monde, son sentiment d'évoluer en marge du mouvement actuel et de ses codes :

"Parmi les rookies d'aujourd'hui qui portent d'autres noms,
ma musique donne l'impression de venir d'un autre monde
je tente de m'adapter au mouv' mais singulier on me trouve,
normal on n'encadre pas ceux qui, dans la marge bougent
j’comprends mieux pourquoi certaines radio dites rap nous boudent
que les maisons de disques boudent que les journalistes bottent en touche
je ne passe même pas dans leur télé mes clips manquent de boules
on se fait plus connaitre par ce qu’on fait mais parcequ’on fait les oufs
heureusement que c’est le public qui me boost ou je serais mort en 2006 au dernier bum-al de Bouchées Doubles."

Il ne reste donc plus que quelques jours pour tous ceux qui souhaitent commander une version physique de l'EP avant que ne soit dévoilé l'intégralité de ce projet sur toutes les plateformes digitales. En attendant, nous vous laissons découvrir ce clip.

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply