Wu Lab, l’exposition dédiée au Wu-Tang Clan débarque à Paris

exposition-wu-tang-clan-paris-la-place

C'est à La Place, nouveau centre culturel hip-hop de Paris, que se tiendra du 5 au 18 mai l'exposition Wu Lab consacrée au mythique Wu-Tang Clan. A l'occasion du vernissage de cette dernière, nous avons interrogé Olivier Annet N'guessan, organisateur de l'événement, pour tenter d'en savoir plus sur l'histoire de l'exposition ainsi que sur les oeuvres présentées.


Pour les néophytes qui liront cet article, Wu-Tang, c'est tout d'abord un groupe de rap fondé par RZA au début des années 90 qui marquera plusieurs générations d'auditeurs par ses albums, notamment le premier - et désormais certifié classique - opus Enter the Wu-Tang - 36 Chambers. Wu-Tang c'est aussi 10 membres mythiques (ODB, RZA, GZA, Method Man, Ghostface Killah, Raekwon, U-God, Masta Killa, Inspectah Deck et Cappadonna) qui accumuleront les succès aussi bien en groupe qu'en solo, rassembleront une véritable armée de rappeurs (les Killa beez) et domineront le haut des charts américaines pendant le milieu des années 90.
Mais comme le rappelle à juste titre Olivier Annet N'guessan, le Wu est surtout un des rares groupes tout style confondu a avoir crée une véritable imagerie autour de leur univers avec un symbole (le W), des gestes (le W avec les mains) et une tonne de produits dérivés qui ont permis à la légende Wu-Tang de traverser trois décennies. Tout cet univers symbolique à inspiré de nombreux artistes (graffeurs, graphistes, street artistes) à décliner à l'infini la symbolique du Wu et de ses personnages phares. "C'est à ce côté ultra créatif lié à l'univers Wu que j'ai voulu rendre hommage avec cette exposition", affirme Olivier.

Olivier-Annet-N'guessan-expo-wu-lab-la-place

Olivier Annet N'guessan et quelques oeuvres de l'exposition

Organisée pour célébrer les 25 ans du crew en 2018, l'exposition nous plonge dans l'univers du groupe emblématique et nous permet de découvrir des objets encore jamais présentés ailleurs. Olivier Annet N'guessan, organisateur de l'évènement et homme de l'ombre de l'industrie du hip-hop orchestrant les mises en relation entre artistes français et américains (ancien journaliste pour le magazine RER et désormais consultant hip-hop), s'est servi de son expérience et de ses amitiés construites avec les membres du Wu-Tang pour réaliser un véritable travail de recherche et mettre en place une collection d'œuvres touchant les rappeurs de près ou de loin. "Mon rapprochement avec le Wu-Tang, je le dois au projet que j'ai pu réaliser entre Ol'Kainry et Raekwon, à la fin des années des années 2000 j'étais très proche de U-God".

L'idée d'une exposition pour rendre hommage au crew lui vient donc, mais comme il le rappelle si bien "Obtenir les objets personnels du Wu c'était très compliqué. Il était impossible de monter une exposition comme Les Rolling Stones où ce sont des passionnés dépensant des millions pour acquérir des objets". Il ne faut pas oublier que le crew est très mystérieux et attaché à la notion de rareté des objets. En témoigne l'exemple de l'album unique, vendu pour plusieurs millions de dollars à Martin Shkreli.

"De plus, ce n'est pas encore dans la culture Hip-Hop de vendre ses objets, c'est encore une culture très jeune qui reste communautaire et fashion" déclare-t-il.

Également bien aidé par John Mook Gibbons (Cousin de RZA et PDG du Wu-Tang Management) et Doogie (ex-road manager du Wu-Tang) l'ancien chroniqueur a mis près de 2 ans pour mettre en place cet évènement. "Un travail d'arrache-pied pour regrouper des œuvres d'artistes des quatre coins du monde, de New York au Japon, témoignant de l'engouement et l'inspiration incroyable qu'a pu susciter ce groupe qui, aujourd'hui encore est le crew qui fascine encore le plus les gens, même Jay Z ou Kanye West n'ont pas ça..." nous explique Olivier.

11-Killabeez_RZA_expo-wu-tang-paris

Oeuvre #11 - Killabeez RZA

Entre clichés collectors, tableaux, et produit dérivés en tout genre (planches de skates signées Chad Muska, casques de skateboard en collaboration avec Bern, casquettes, poupées etc..), le Wu Lab rend hommage à ce groupe emblématique qui continue à bénéficier d'un engouement particulièrement fort dans l'hexagone, comme en témoigne les concerts sold out du groupe lors de ses passages dans nos salles françaises.

Du côté du crew, les liens tissés par Olivier avec certains membres du Wu-Tang lui ont permis d'obtenir quelques pièces très rares.

"RZA m'a légué sa Drum Machine, conçue par des Suisses, qu'il a obtenu dans le début des années 2000. C'est un vrai geste, il n'y en a que 4 dans le monde. Mais c'est aussi une manière à lui de me dire : "Je te fais confiance Olivier". En revanche, pour ODB, je n'ai rien pu retrouver. Il menait une véritable vie de vagabond et après sa mort, rien ne fût restitué à sa famille."

Cette initiative est également une première. Peu, voir aucune exposition n'existait auparavant sur le groupe et pourtant la demande des fans est bien présente.

"Le succès de l'évènement montrera probablement au Wu-Tang que c'est quelque chose de réclamé et d'attendu et cela les forcera probablement à se livrer un peu plus. Peut-être verra-t-on plusieurs membres se déplacer dans les prochaines éditions car les ambassadeurs seront là, eux, pour voir comment cela se déroule" déclare-t-il.

A la suite de cette exposition sortira l'ouvrage Wu Lab The Book, à la fois catalogue d'exposition et mine d'or d'informations sur le groupe et les artistes ayant contribué à l'élaboration de ce projet.

Vous pouvez directement participer au financement de ce projet grâce à la campagne de crowdfunding mise en place sur Ulule. En avant-première en France et en route pour une tournée mondiale, en tant que fans, on ne peut que vous encourager à foncer découvrir cette exposition. Pour ceux qui n'auront pas la chance de pouvoir se déplacer, voici quelques clichés d'œuvres présentées au sein de l'exposition.

expo-wu-tang-paris-Odb-canvas-©-The-Artful-Fro

ODB Canvas © The Artful Fro

 

expo-wu-tang-clan-paris-Bobby-Digital-par-Gary-Alford

Bobby Digital par Gary Alford

10-Black-and-Yellow-Dunk-Gas-Mask

Oeuvre # 10 : Black and Yellow Dunk Gas Mask

method-man-expo-wu-tang-clan-©-Marc-Villalonga

Method Man © Marc Villalonga (ex-photographe RER et un des seuls photographes présents sur le tournage du clip Ice Cream de Raekwon)

2-WU-LAB-crédit-photo-Arash-Khaksarimf4 (1)

The Chef Raekwon © Noble Dre Ali (Artiste Américain en déplacement pour la première fois à Paris dans le cadre de l'exposition)

Le programme de l'exposition Wu Lab

Mercredi 10 mai :
Après-midi : Visite et ateliers Kids'N Play spécial Wu-Tang

Jeudi 11 mai :
En soirée : présentation du livre "Wu Lab The Book" d'Olivier Annet N'Guessan

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
russ-nouvel-album-stream-there-s-really-a-wolf
[Stream] Russ dévoile enfin son premier album ‘There’s Really a Wolf’

Après des années passées à exploser les compteurs sur SoundCloud et YouTube, Russ passe la vitesse supérieure en sortant aujourd'hui...

Fermer