Découvrez ‘Apologies In Advance’, le second album de Sylvan LaCue

sylvan lacue apologies in advance

Rappeur originaire de Miami, Sylvan LaCue n'est pas un visage flou dans le paysage hip-hop. Celui qui nous avait déjà gratifié d'un très bon premier album Far For Familiar est de retour avec un second opus: Apologies In Advance.

Ne se cantonnant pas à un unique registre, le rappeur de 27 ans fait varier les émotions et les énergies qu'il nous transmet : parfois léger et rêveur, parfois froid et percutant, il arrive toujours à se détacher de la normale et du basique. En ressort ainsi de chacun de ses morceaux un charme particulier et unique, indépendant des autres, toujours attachant et entraînant.

Aussi bien capable de poser sur des instrus typées trap, éclectiques, avec des rythmiques saccadées que d'autres aux mélodies bien plus rondes, aux allures d'évasions mentales, de plénitude, LaCue maintient toujours un flow précis et frappe le beat dans un tempo toujours parfait. Cette capacité à s'adapter à n'importe quel beat, n'importe quel BPM, lui confère la facilité de changer de registre au sein d'un même morceau, permettant d'éviter la monotonie et un caractère mièvre.

La forme est donc, elle, on ne peut plus charmante, mais quand est-il du fond? Le fond : voilà un autre domaine dans lequel le rappeur installé en Californie ne cesse d'impressionner. Sous ces différentes ambiances portées par des productions toutes aussi réussies les unes que les autres, il transmet des textes à fortes dimensions psychologiques dans une séduisante poésie. Il nous offre donc l'essence même de ce qu'est le rap : la délicieuse alliance du fond et de la forme. Alliance que peu d'artistes, tous genres confondus, peuvent se targuer de maîtriser.

C'est à coup de singles exacerbant toujours plus notre désir d'enfin découvrir l'album promis depuis maintenant presque un an, que Sylvan Lacue a alimenté notre attente. En apothéose de cette série de singles figure ce titre: "5:55"tout en délicatesse et bourré de charme, hommage à l'album 4:44 de son père musical Jay-Z.

Plus qu'un album, cette oeuvre est conceptuelle. L'artiste la décrit lui même comme étant une sorte de réunion pour alcooliques anonymes, à la différence près qu'au lieu d'aborder le thème de cette dure addiction, les discussions se portent sur les différentes émotions qu'un être humain ressent. En effet, chaque son de Apologies In Advance est une introspection faite sur un sentiment précis auquel nous tous, hommes et femmes (et autres), sans exceptions, devons faire face.

Sylvan LaCue - Apologies in Advance

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply