Sample Battle : J. Cole et The Game s’affrontent sur “Mariya”

the-game-j-cole-sample-battle

Deuxième épisode d'une rubrique que vous avez apparemment apprécié, la Sample Battle. Après Nas contre Akhenaton, on vous propose aujourd'hui un nouveau combat entre J. Cole et The Game, deux poids lourds du rap jeu, qui ont tous deux utilisé un même sample du groupe Family Circle.

Le samplé

Family Circle est un groupe de Soul des années 70 composé de cinq membres, qui ont la particularité d'appartenir à une seule et même famille (d'où le nom), la famille Simmons. Durant cette décennie, Charles, David, Don, James et Mary ont donc sorti trois albums, dont le LP Love Bound en 1977. C'est de ce projet dont est issu le très beau titre "Mariya", sur lequel Mary Simmons pose sa voix ultra soulful sur une musique qui fait la part belle aux grandes envolées de violons. Mais comme souvent pour les samples, c'est l'intro du morceau qui va particulièrement intéresser les producteurs Hip Hop, qui vont se faire une joie de découper, pitcher, déformer les premières notes, le riff de violon et la voix (le "oouuuhoouu").

Les sampleurs

J. Cole - Wet Dreamz

On commence par le plus récent, J. Cole, qui sampla "Mariya" pour "Wet Dreamz", l'un des singles de son dernier album 2014 Forest Hills Drive. Sur ce titre, J. Cole, qui gère lui-même la production, reprend donc l'intro de Family Circle pour sa propre intro, avant de lâcher le beat drop (un drop très efficace pour l'avoir vécu en live et, pour l'anecdote, "Wet Dreamz" était le premier titre de sa setlist). Pour les couplets, comme expliqué plus haut, Cole recycle plusieurs petits éléments de l'intro, pour un rendu riche et bien rythmé. Pour info, les drums viendraient quant à elles d'un sample de "Impeach The President" par The Honey Drippers. "Wet Dreamz" un est pur morceau de storytelling, dans lequel le rappeur de la Caroline du Nord raconte sa toute première relation sexuelle. Le clip (voir ci-dessus) est d'ailleurs assez drôle puisque J. Cole se sert d'une analogie avec nos amis canins pour illustrer son histoire.

The Game - Like Father, Like Son

Comme beaucoup j'imagine, dès que j'ai entendu le titre de J. Cole, j'ai tout de suite pensé à ce "Like Father, Like Son" de The Game, dernier track de son mythique premier album The Documentary. Un morceau qui m'avait marqué à l'époque, car il fut l'un des premiers dont je comprenais instantanément toutes les paroles en Anglais (merci le tempo lent), que je trouvais d'ailleurs assez touchantes, de même que le refrain de Busta Rhymes et l'instru. Il faut croire que ce sample de Family Circle invite les rappeurs au storytelling, puisqu'après J. Cole qui raconte sa première fois, voilà The Game qui décrit la naissance de son premier enfant, Harlem, en 2003. Buckwild, qui produit le morceau, a créé un beat plus épuré, plus simple que J. Cole dans le sens où l'on est plus sur une boucle qui varie peu. L'ambiance est nettement plus "balade" mais l'émotion y est, grâce notamment à une utilisation beaucoup plus complète du fameux riff de violon, qui prend vraiment aux tripes, notamment au moment de la transition entre la fin du couplet et le début du refrain. Un beau résultat, en somme.

Alors, selon vous, qui a réussi le meilleur sample flip ? J. Cole ou The Game ?

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
jay-pharoah-imitateur-rappeurs-backpackerz
Connaissez-vous Jay Pharoah, le meilleur imitateur de rappeurs US ?

Pour adoucir la rentrée, on a décidé de vous faire un peu marrer, en vous faisant découvrir (si vous ne...

Fermer