Royce Da 5’9’’ – Book of Ryan

royce-59-book-of-ryan

Book of Ryan

Royce Da 5’9’’

Heaven Studios

Mai 2018

15/20

Décidément, en ce début d’année 2018, Royce Da 5’9’’ est sur-productif. Alors que le groupe qu’il forme avec DJ Premier, PRhyme, vient de sortir un deuxième album remarqué et remarquable, le rappeur de Detroit poursuit sur sa lancée et, comme le veut l’expression consacrée, continue de battre le fer tant qu’il est brûlant. En déboulant avec son septième opus studio, Book of Ryan, seulement quelques semaines après PRhyme 2, Royce ne chôme pas.

Family Affair

Présent depuis 20 ans dans le rap américain, il a sorti plusieurs projets solos, participé à l’aventure Slaughterhouse et formé un groupe avec Eminem, Bad Meets Evil. Durant tout ce temps, il a écrit un nombre incalculable de lyrics qui s’inspirent très souvent de sa propre vie. Forcément, on pensait tout savoir de Royce Da 5’9’’ ou presque. C’est mal connaître le bonhomme. Et c’est sans doute ça la plus grosse surprise de Book of Ryan, c’est qu’il semble bien que le Detroiter ne nous avait pas encore tout dit. Tout part finalement de son fils, James, qui intervient dans un interlude en expliquant qu’il a un devoir à faire sur un homme inspirant. Il a choisi son père mais veut lui poser des questions car il explique ne pas assez le connaître. Royce répond donc à cette épineuse interrogation tout au long des 21 tracks de cet album. Chaque titre sonne alors comme une expérience de vie et le tout s’enchaîne comme si Royce voulait résumer sa personnalité pour mieux la faire comprendre à son fils. En étant totalement transparent, il prouve aussi une nouvelle fois combien il maîtrise l’art du storytelling et du lyricisme. Ses histoires, parfois déchirantes, toujours criantes de vérité, sont aussi remplies de conseils forts, de moments de sagesse ou de réflexions sur la vie. Volontairement ou non, le petit James a ouvert la boîte de Pandore, mais surtout le cœur et l’esprit de son père qui couche ses émotions sur papier comme il ferait un testament sentimental qu’il transmettrait à sa descendance.

Dur mais sincère

L’ouverture d’un testament n’est jamais une partie de plaisir. Celle de Royce Da 5’9’’ n’échappe pas à la règle. Les thèmes sont durs et les prises de position sans concessions. Il parle notamment de ses peurs, de sa vision de l’amitié qu’il conçoit pure et indivisible. Surtout, il explique à son fils et aux auditeurs par la même occasion qu’il ne faut pas s’arrêter à la surface des choses et que la vérité se trouve souvent bien en-dessous comme le meilleur des amis qui peut cacher une face beaucoup plus sombre derrière ses sourires. Evidemment, tout cela n’est pas très positif, mais c’est finalement tellement réaliste et cela résume assez bien le monde dans lequel nous vivons et surtout la folie des sentiments dans une société où l’apparence a bien plus d’importance que la parole donnée. A 40 ans, l’acolyte de DJ Premier a de l’expérience à revendre et il nous l’offre sur un plateau. Il est d’autant plus impliqué quand il parle de sa famille ou de son enfance. D’ailleurs, à chaque fois qu’il veut insister sur quelque chose d’important, il module sa voix pour la rendre encore plus expressive et lui donner une intensité dramatique incroyable. C’est notamment le cas quand il évoque l’addiction de son père à la cocaïne ou ses propres problèmes avec l’alcool. Il ne cache rien, y compris des épisodes de sa vie qu’il aurait plutôt aimé oublier comme sur le titre "Power" où il raconte la fois où son père a été emmené, menotté, par la police pour avoir battu sa femme ou lui-même frappant son propre frère lors d’une fête. Mais pour Royce, chacune de ses expériences, bonnes ou mauvaises, ont contribué à faire de lui l’homme qu’il est devenu.

Un casting haut de gamme

Mais le disque de Royce Da 5’9’’ n’est pas qu’un recueil de confidences paternelles ou de souvenirs anciens, c’est aussi et surtout un très bon album de rap dans lequel le MC de Detroit expose toute sa technique vocale, son flow et prouve à quel point il est bon quand il s’agit de mettre des mots en musique. Considéré aujourd’hui comme un old timer, il n’hésite pas à faire remarquer à la jeune génération qu’il ne vaut mieux pas le sous-estimer et qu’un manque de respect serait impitoyablement puni par une volée de punchlines violentes… Dans sa démarche, Royce n’est pas seul, il s’est entouré des plus grands qui ont créé pour une lui une impressionnante galerie d’ambiances et d’univers. On retrouve ainsi aux manettes des producteurs comme Cool & Dre, StreetRunner, Boi-1da, S1, Mr Porter notamment. Du côté des featurings aussi, Royce est bien accompagné, puisque outre l’ami de toujours Eminem, on retrouve J. Cole, Fabolous, Pusha T, Jadakiss, entre autres.

Tout cela facilite l’émotion et la transmission d’expériences riches en paroles inspirantes et après 20 ans de présence dans le rap game, Royce Da 5’9’’ sort peut-être avec Book of Ryan, son travail le plus personnel et le plus touchant.

Commander le vinyle de l'album

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply