Heavy Rotation #46 – Pharrell Williams

heavy-rotation-playlist-hiphop-46-cover

Cette semaine, je vous propose de quitter les bacs underground de MONOI pour vous parler d'un artiste "indécrochable" des charts depuis des mois: Pharrell Williams. Pas de panique, Je vous épargne ses succès avec Beyoncé, Pitbull et Marvin Gaye pour m'intéresser à son travail de producteur pour des rappeurs souvent cités dans les lignes de The Backpackerz.

Car si Pharrell est connu pour les hits pop qu'il produit depuis plus de 15 ans, c'est avant tout le Hip-Hop qui l'a amené à la musique et plus particulièrement A Tribe Called Quest comme il le révèle sur l'excellent documentaire qui leur est dédié. C'est d'ailleurs en écrivant l'un des couplets du tube «Rumpshaker» de Wreckx-N-Effect que Pharrell Williams connaîtra sa première heure de gloire.

Par la suite, il ne cessera d'alterner grosses productions pop et collaborations avec des rappeurs renommés comme Busta Rhymes, Common ou Talib Kweli, sans pour autant abandonner ses propres projets. Aujourd'hui encore, alors qu'il est plus que jamais reconnu, Pharrell continue entre deux tubes planétaires de produire l'excellent «Burgundy» pour Earl Sweatshirt ou le titre «Alright» sur le dernier Kendrick Lamar.

Au final, il n'est pas évident de porter un regard sur le travail d'un artiste qui côtoie aussi bien Guru que Miley Cyrus. Mais si ce genre de démarche peut dérouter les puristes, on constate qu'en plus de 20 ans de carrière, Pharrell Williams n'a jamais perdu de sa crédibilité auprès des artistes avec qui il collabore, qu'ils soient piliers du Hip-Hop underground ou nouvelles icônes pop.

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
[Vidéo] J. Cole sort le clip de “Wet Dreamz”

Après "Apparently" et "G.O.M.D.", J. Cole continue d'exploiter son dernier album 2014 Forest Hills Drive et vient de sortir le clip d'un de nos...

Fermer