On a refait la tracklist de The Documentary 2

the-game-the-documentary-2

Déjà que sortir une sequel d'un classique absolu - The Documentary - n'est pas chose aisée, The Game s'est encore compliqué la vie en sortant un double-disque avec The Documentary 2 et 2.5. Mais n'est pas Tupac ou Biggie qui veut, et ces 37 titres au total démontrent davantage une incapacité à faire des choix qu'autre chose. Du coup, on a choisi pour lui.

The Game est incorrigible. À chaque album c'est la même chose, il tire la corde du teasing pendant des mois à coups de déclarations fracassantes, de noms ronflants, de photos en studio, repoussent mille fois la date de sortie, nous promet un classique, pour finalement décevoir, plus ou moins fortement. Cette fois encore, ça n'a pas loupé: The Documentary 2 devait être "meilleur que The Documentary" mais force est de constater qu'il en est très loin. Pour commencer, les super-producteurs annoncés (Dr. Dre, Scott Storch, DJ Premier...) ne jouent qu'une infime part, quand ils ne sont pas totalement absents (Just Blaze, Timbaland...), au profit de l'illustre inconnu Bongo et l'improbable will.i.am... De quoi être forcément déçu, avec au passage un nombre impressionnant de beats vraiment faiblards, composés à partir de samples grillés à des kilomètres. On vous a d'ailleurs concocté une playlist spéciale pour vous montrer.

The Documentary 2 n'est cependant pas un mauvais album, loin de là. On sent par exemple la nette influence (positive) des derniers projets de Kendrick Lamar et Dr. Dre, avec ces beats qui changent à mi-chanson ou encore le rapprochement avec la team TDE (Jay Rock, Ab-Soul, ScHoolBoy Q). Côté flow, The Game semble plus souple que jamais sans pour autant imiter le style de ses invités, comme il a pu le faire de façon très agaçante par le passé. Satisfaction côté écriture également puisque le rappeur de 35 ans parvient à nous décrire avec brio et dans les moindres détails la vie de son quartier d'origine, Compton, décidément plus que jamais au centre de la planète Hip Hop en 2015. Enfin, les artistes invités, même si trop nombreux, font globalement le boulot sans quasiment jamais voler la vedette au principal intéressé, un équilibre pas si facile à trouver. Bref, tout cela pour dire que les points positifs ne manquent pas.

Mais la vraie question qui nous intéresse ici est: un double-disque était-il réellement nécessaire ? On vous le dit de suite, la réponse est non. La but d'un album étant de ne présenter que le meilleur de votre travail dans un ensemble cohérent d'une quinzaine de morceaux, le fait de sortir 37 titres augmente mécaniquement le risque de proposer des tracks moyennes voire faibles, qui n'auraient normalement pas passé le cut de la tracklist finale. Et c'est bien ce qui s'est passé. Même si l'on ne prend que le "vrai album" (le 2), on se rend vite compte que plusieurs chansons se révèlent largement dispensables: entre les insultes faites à Preemo sur les prods de "Step Up" et "Standing on Ferraris", les refrains insupportables de Kanye West sur "Mula" et de Fergie (!) sur "LA", et les titres carrément dégueulasses comme "Hashtag" et "Bitch You Ain't Shit", vous avez de quoi déjà faire un bon tri. Et c'est à peu près le même constat sur le 2.5. Par conséquent, chez The BackPackerz, on s'est dit qu'il y avait matière à réinventer la tracklist de cet album en ne conservant que le meilleur des deux disques, pour aboutir à quelque chose de plus restreint, plus solide. Le résultat de nos choix, c'est 14 titres en tout, dont 9 de The Documentary 2 et 5 de la version 2.5. Au niveau du sequencing, on a replacé le titre éponyme produit par DJ Premier en intro, puis fonctionné en termes de styles: les tubes d'abord avec "On Me" et "Don't Trip", puis une partie plus soul de "Dollar and A Dream" à "Circles", puis le son new school avec Drake, Future et le crew TDE, pour finalement laisser place à la détente californienne avec "Summertime" et le funky "Quiks Groove". Une sorte de home staging de l'album en somme. Stéphane Plazza likes this.

Notre tracklist de The Documentary 2

1. The Documentary 2
2. On Me (ft. Kendrick Lamar)
3. Don't Trip (ft. Ice Cube, Dr. Dre & will.i.am)
4. Dollar and A Dream (ft. Ab-Soul)
5. Made In America (ft. Mvrcus Blvck)
6. Crenshaw/808s and Cocaine (ft. Anderson .Paak & Sonyae)
7. The Ghetto (ft. Nas & will.i.am)
8. From Adam (ft. Lil Wayne)
9. Circles (ft. Q-Tip, Eric Bellinger & Sha Sha)
10. 100 (ft. Drake)
11. Dedicated (ft. Future & Sonyae)
12. Gang Bang Anyway (ft. Jay Rock & ScHoolboy Q)
13. Summertime (ft. Jelly Roll)
14. Quiks Groove (ft. DJ Quik, Sevyn Streeter & Micah)

Pour vous faire une idée plus précise de ce que cela donne, vous pouvez écouter notre tracklist revisitée en streaming, ci-dessous.

Alors, c'est mieux ou pas ?

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

7 comments

  1. ZoOm

    Alors vraiment pas d’accord avec votre playlists !!!!! comme quoi hein ! les gouts et les couleurs 😉

    • H2O

      Oui les goûts et les couleurs…Quelle aurait été ta playlist alors ? 🙂

  2. oz

    Plutot d’accord avec l’idée generale de l’article, il y a des pepites et des pepins 😉 … La seul idée que je ne partage pas du tous et la présence de Kanye West sur le refrain de Mula …pour moi l’un des meilleurs titres de l’album et heuresement que Kanye est la pour le coup…

    J’attendais The Game au tournant concernant son flow et j’ai été agréablement surpris notamment sur la deuxième partie de « on me ».

    Pour ma tracklist je dirais plutôt ( dans l’ordre que vous voulez )

    On me
    Don’t trip
    Dollar and a Dream
    Made in America
    Mula
    The documentary 2 (par nostalgie)
    100
    Magnus Carlsen
    Gang Bang anyway
    The Getto
    From Adam
    Quick’s Groove
    El chapo

    Et pour finir MAIS QU’EST CE QUE FAIT WILL I AM LA DEDANS !!!!!!!

  3. ZoOm

    Alors ma ” tracklist ” pas d’ordre particulier.

    On Me
    Don’t Trip
    Standing On Ferraris
    Dollar and a Dream
    Dedicated
    Bitch You Ain’t Shit
    Mula
    The Documentary 2
    The Ghetto
    Gang Related
    Last time you seen
    Outside
    My Flag/Da Homies ( Tuerie My flag dommage Da homies envoie moins )
    Moment Of Violence
    El Chapo

    Je partage vraiment pas votre avis sur ” Mula ” pareil que ” Oz ” un des meilleurs morceaux de l’album en ce qui me concerne.
    Pour WiLL I AM, j’en ai rien à faire qu’il soit la, puis si vous parlez un minimum Anglais et c’est plutôt audible hein, Dre le dit lui même au début de ” Don’t Trip “.
    C’est assez drôle vous dites ” l’improbable will.i.am… De quoi être forcément déçu ” Mais il est 2 fois dans votre ” Tracklist ” 😉

    Bref, No hate on à le droit de pas être d’accord j’trouve ça cool moi =)

  4. Garrista

    C’est vrai que mettre The Documentary 2 en premier morceau ca aurait été bien plus cohérent, une grosse boucherie comme Westside Story pour ouvrir l’album ! C’est où The Game s’est raté sur les 2 CD.
    Mais il y avait quand même mieux à faire sélectionner que 14 titres. En restant sur 18 titres comme sur le 1er ca serait rester lourd. Dans la liste je dégage le déchet Dedicated et rajoute Gang Related, le banger west Up On The Wall, et pour cloturer l’album Like Father Like Son 2 par nostalgie (très bon morceau aussi au passage) ! Je comprend pas trop ce déséquilibre d’avoir choist plus de morceaux de CD1, parce que le 2.5 est quand même un cran au dessus !

  5. JpKoff

    Je suis content que vous ne soyez pas A&R de The Game ! Vous avez raison, y a quelques titres plus faibles sur l’ensemble et l’idée est intéressante mais votre sélection resserrée nous aurait privée de pas mal de bons sons… El Chapo surtout, c’est une grosse bombe. Je trouve que les deux disques sont très bien comme ils sont !
    Merci pour l’article en tout cas

  6. Theo

    Non c’est pas mieux, autant certains titres sont moyens (peu d’ailleurs) autant vos choix sont douteux (100 par exemple). Les goûts et les couleurs me dira on, m’enfin un “Moment Of Violence” ou encore un LikeFLikeS2 ou encore le son produit par Battlecat et celui avec Travis Barker!
    Bref très bonne idée au final ce double cd même si un simple cd de 18 titres aurait pu être très lourd aussi.

Lire les articles précédents :
concerts-rap
8 types de personnes que l’on croise aux concerts de rap, en GIF

À force d'écumer pas mal de concerts de rap, on se rend compte que l'on croise assez souvent les même...

Fermer