La nouvelle scène rap brésilienne en 10 artistes

17
rapper-brazil-hip-hop

Des plages, du football, des surfeurs et des jolies filles, voilà l’image qu'on se fait souvent du Brésil. Pourtant le pays est en proie à de nombreux problèmes sociaux, accentués par la crise économique et politique. Problèmes qui ont contribué à l'émergence d'une nouvelle une scène rap locale très suivie dans le pays mais cruellement méconnue en Europe. Cette injuste méconnaissance a donné envie à Simon Quesseveur, auteur de cet article, de dresser un panorama de 10 artistes représentant fièrement la nouvelle scène rap brésilienne.

Tu es un grand fan de rap et pourtant aucun nom ne te vient à l’esprit quand on te parle de rap brésilien ? C’est normal, le rap brésilien est injustement méconnu de notre côté de l'Atlantique. Il faut dire que le pays grand comme un continent regorge déjà d'une myriade de genre musicaux contemporains (Samba, Rock, Sertanejo, Funk, Bossa Nova etc.). Difficile donc pour le rap de se faire une place dans l'imaginaire bréslien aux côtés de ces véritables fondations de la culture musicale brésilienne, qui font vibrer toutes les générations du pays tout entier et même au delà lors du célèbre carnaval.

Mais alors, qu’écoutent les jeunes brésiliens ? Avec une population de moins de 25 ans qui représente près de 40% des brésiliens, le rap est en réalité un des genres musicaux les plus populaires au Brésil. Dans les favelas et les milieux populaires ce sont le rap et le funk qui sont joués lors de soirées. Mis en avant lors des Baile do Funk, le funk brésilien est bien loin de James Brown. Pourtant, MC Delano, Anitta ou encore MC Livinho n’ont aucun mal à dépasser les 100 millions de vues sur Youtube.

D'un point de vue géographique, la scène rap brésilienne se concentre principalement autour de São Paulo. Fort de ses 21 millions d’habitants, la ville est devenu le principal centre urbain du pays devenant ainsi en quelque sorte le fer de lance des cultures urbaines dans un pays qui reste encore majoritairement agricole. La ville a donc depuis de longues années vu émerger d'importantes scènes de "contre-cultures" telles que le graffiti, le skateboard, le basket de rue et bien sûr une scène rap digne de ce nom.

C'est cette nouvelle scène rap brésiliennne que nous nous proposons de vous présenter ci-dessous, via dix mini-portraits de rappeurs brésiliens émergents.

Filipe Ret

(31 ans, Rio de Janeiro)

Carioca d’origine, Filipe s’est rapidement fait un nom sur la scène rap brésilienne en critiquant la société brésilienne et en défendant la légalisation de la Maconha (le nom du canabis au brésil). Son message est une sorte d'appel à la paix dans un Brésil en proie à de sévère violences. On vous laisse découvrir le titre "Chefe do Crime Perfeito" ci-dessous pour vous faire une idée de son talent.

Rincon Sapiência

(31 ans, São Paulo)

Rincon Sapiência alias Manicongo est un rappeur originaire de São Paulo. Il commence le rap dans les années 2000 et se fait rapidement remarquer dans des battles. Le titre qui va le propulser à un niveau national est "Elegância", à découvrir ci-dessous. Dans ses textes, Rincon Sapiência appelle les rappeurs à revenir aux bases du Hip-Hop et de la discipline du emceeing.

Djonga

(Belo Horizonte)

Membre du groupe D.V., Djonga semble prêt en 2017 à se lancer dans une carrière solo. Avec un flow toujours aussi lourd et agressif, il reste fidèle à ce qui l’a fait connaître. Son groupe D.V. toujours dont la notoriété est grandissante, lui permet également de très belles collaborations.

Lívia Cruz

(25 ans, Recife)

Impossible de ne pas parler également de cette artiste injustement méconnue. Lívia Cruz participe à la dénonciation des stéréotypes liés aux rap, dénonçant non seulement un milieu mais également une société sexiste et où les femmes sont incitées à devenir des objets. Une pique qui s’adresse particulièrement aux rappeurs trap.

Menestrel

(Brasilia)

Un style très mature pour un rappeur d’à peine 17 ans, découvert pour son flow unique par le très bon Froid, Menestrel s’inscrit dans cette mouvance des rappeurs "sinistros" pour qui la musique doit avant tout transporter des émotions.

PrimeiraMente

(São Paulo)

PrimeiraMente est un groupe composé de 4 MCs originaires de São Paulo. Ils délivrent un message assez noir mettant en avant l'insécurité et l'incapacité des pouvoirs publics à venir en aide à toute une part de la population brésilienne. Un rap revendicatif et réaliste qui démontre toute la maturité d'un groupe pourtant très jeune.

Luccas Carlos

(23 ans, Rio de Janeiro)

BJ the Chicago Kid, Bryson Tiller ou encore Tory Lanez, voici les artistes qui semblent avoir influencé le son de Luccas Carlos qui propose un R&B moderne à la sauce brésilienne du meilleur goût. Entre atmosphère très "chill" et balades romantiques, la musique du jeune Carlos ravira sans aucun doute les fans de bon R&B.

Coruja BC1

(24 ans, São Paulo)

Coruja a déjà de la bouteille dans le rap game brésilien puisqu’il a commencé sa carrière avant 2012. Néanmoins, le gamin qui enregistrait lui même ses propres sons a depuis embrassé une vraie carrière musicale. En 2017, il nous présente un nouveau visage, très différent de ce à quoi il nous a habitué mais tout aussi fascinant.

Nego Max

(São Paulo)

Quasi-inconnu il y a encore quelques mois, Nego Max est aujourd’hui très bien entouré et sa carrière est sur le point de se lancer grâce à des collaborations avec des rappeurs brésiliens plus reconnus comme Síntese. Un style qui a encore besoin de s’affirmer mais une vrai talent brut.

Mariana Mello

(21 ans, Santos - São Paulo)

Compagne du célèbre Spinardi, Mariana Mello n’a jusqu'alors sorti qu’un EP. Ceci dit, si elle continue sur cette lancée, aucun doute qu’elle deviendra incontournable de la scène rap brasileiro qui, soit dit en passant, ne manque pas d’artistes féminins.

Bonus : ADL, Sant, Raillow & Froid Cypher

Enfin un dernier Cypher pour conclure notre tour d'horizon de la nouvelle scène rap brésilienne, tourné dans la plus grande favela de Rio de Janeiro (120.000 habitants), Rocinha à la fin des Jeux Olympiques, histoire de rappeler à tous le monde une routine sur place bien différente de la carte postale de Rio de Janeiro qu’on a l’habitude de voir.

Playlist : 10 rappeurs brésiliens à connaitre

Cet article est une contribution libre de Simon Quesseveur, qui a vécu quelques temps au Brésil et a eu envie de faire découvrir les artistes qui l'ont marqué lors de son séjour. Et si vous avez de belles pépites rap brasileiros à partager, on attend ça dans les commentaires ci-dessous.

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

17 comments

  1. nonote34

    Merci pour cette sélection moi j’ai découvert le rap brésilien ds le film favélas avec l’acteur de narcos Wagner moura mais j’ai jamais pu trouver la bande son justement si vous pouvez m’aider. At le son de ce film est lourd

  2. André Clemente de Farias

    BK, Síntese, Marechal, Shawlin, Kamau, Nego E, Elo da Corrente, Nectar Gang, Amiri, Baco Exu do Blues, Black Alien, Don L, Sant. Others MC’s from Brazil.

  3. Mahal Cajado

    Merci pour cette liste!
    On peut ajouter BK et Diomedes Chinaski! Jettez un coup d’œil sur eux aussi!

  4. Heyoshii

    Menestrel have only 17 years old and is one of the most talented singers of brazilian rap. Fix please

    • 2one

      It’s fixed ! Thanks.
      Sorry but it wasn’t easy to find detailed information about some of the artists mentionnes in this article.
      Peace from France !
      2one

  5. Luis Felipe

    Le RAP au Brésil est quelque chose de beaucoup plus grand que cette question qu’ils proposent de faire, veulent présenter quelque chose qui est si grand et si nécessaire pour un pays comme le nôtre de cette manière est irrespectueux parce que le RAP au Brésil ne pas « relativement nouveau » a été Rap qui a formé un grand nombre de ces personnes mentionnées dans ce document et ne cite ou la mention est ridicule

    • Simon Quesseveur

      Mano, eu fui incompreendido com essa frase do “Rap au Brésil est relativement nouveau”. Deixa-me explicar e depois me da sua opinião: se você perguntar aos brasileiros o que tipo de musica eles escutam, a maioria lhe vão dizer os estilos típicos do Brasil como Sertanejo/ Samba/ Samba Rock / Bossa Nova etc.

      Mais com a nova geração tem sempre mais gente escutando o rap nacional com artistas tipo Primeiramente, Filipe Ret, Cone Crew Diretora e dizendo que gostam do rap. Por isso eu escrevi que o Rap é relativamente novo em Brasil. Então é um deslize de linguagem. Eu nunca quis desrespeitar os outros artistas mais velhos que eu admiro também como MV Bill, Sabotage, Criollo, Marcelo D2, Racionais MCs e outros. Ta só isso.

  6. Sol

    Dahora! Tem gente sobrando ai como também tem gente faltando.

  7. RENATA RIBERO

    AXEL ALBERIGI! Aqui sim eu tô falando de RAP! REDE DE ARTE PLANETÁRIA! Letra de Verdade!

  8. isaque

    Fixation: Menestrel est Brasilia et a 17 ans!

    • 2one

      It’s fixed ! Thanks.
      Sorry but it wasn’t easy to find detailed information about some of the artists mentionnes in this article.
      Peace from France !
      2one

  9. Selector Del Camping

    Super article. Merci ça va me permettre de creuser un peu pour renouveler le stock

  10. Cícero Rabelo

    Menestrel, the best

Lire les articles précédents :
playlist-new-kendrick-lamar-2017
Les 10 meilleurs sons Rap US de la semaine (Heavy Rotation #128)

Elle est toute chaude, voici la dernière fournée de nos playlists hebdomadaires Heavy Rotation, avec les meilleurs sons Rap US...

Fermer