Adieu XXXTentacion, homme violent et artiste brillant

xxxtentacion-mort

Âgé de seulement 20 ans, XXXTentacion s’est fait assassiner par balles le 18 juin dernier au volant de sa voiture. Rappeur controversé, ayant partagé le meilleur comme le pire sur les réseaux sociaux, le jeune floridien était devenu en quelques années une véritable icône pour toute une génération de fans de rap. Son dernier album  énigmatiquement intitulé "?", était l’une des belles surprises de ce début d’année mais l'oeuvre avait été vite entachée par des accusations de violences conjugales de X envers son ex-compagne. Alors que les hommages continuent à pleuvoir, nous avons choisi de publier cet article proposé sous forme de contribution libre par Camille Moreau pour analyser l'héritage XXXtentacion. 

XXXTentacion, chantre du punk-rap

XXXTentacion avait quelque chose de Ian Curtis et de Kurt Cobain. Son histoire était celle d’un écorché vif, d’un être tourmenté devenu rapidement une véritable rockstar. C’était un rappeur hors-norme, adepte des chansons courtes, étrangement influencé par le métal, la musique punk, sombrant parfois dans des profondeurs mélancoliques accompagnées au piano ou à la guitare. Sans aucun doute l’un des artistes les plus talentueux et les plus prolifiques de cette nouvelle vague qui s’est fait connaitre sur Soundcloud. En deux ans, il a sorti plusieurs EP, trois compilations avec les Members Only, une mixtape et deux albums studios. Il avait promis au mois de janvier de sortir quatre albums pour 2018, il n’en aura sorti qu’un, le plus réussi de sa courte carrière.

xxxtentacion-blue

Symbole des contradictions de notre époque, son succès entaché par ses frasques, XXXTentacion dérangeait et continuera encore à faire débat. Condamné à plusieurs reprises pour violences conjugales, accusé par son ex-compagne de l’avoir séquestrée puis frappée alors qu’elle était enceinte, le rappeur fait partie de ces artistes qui nous posent la question de la nécessité de séparer la vie et l’oeuvre.

Ainsi, écouter XXXTentacion, est-ce approuver ses faits et gestes voire en devenir complice? Malgré ses défauts, n’avait t-il pas le droit de nous dire quelque chose ? Spotify l’avait retiré de ses playlists « dans le cadre d’une nouvelle charte sur les comportements haineux ». En allant alors dans ce sens, doit-on bannir tout un pan de l’Histoire de l’Art et de l’Histoire tout court ? D'autant que la grande et les petites histoires fourmillent d'exemples répugnants aux sublimes talents artistiques ? La bienséance est-elle plus importante que la créativité? Le débat qui fait rage est éternel, et ne trouvera pas réponse aussi facilement. Evidemment le hip hop, de par sa fascination pour le crime et la violence, est d’autant plus concerné par ce sujet.

XXXTentacion était assurément quelqu’un de controversé, mais il savait pourtant transmettre autre chose dans ses chansons. Contrairement à nombre de rappeurs, les armes et les marques de fringues s’effaçaient de ses textes derrière un mal de vivre indubitable, des déceptions sentimentales et une tendance à la dépression. Flirtant avec le satanisme, l’extrême-violence comme fil rouge, il était hanté par la mort et le suicide. A tel point que certains de ses textes semblaient se faire écho, de "Moonlight" :

« I don't need no Smith & Wesson, no (...) Knife in intestine / Takin' shots at all your brethren, no / Feel like I’m damaged / Girl I know you fucking planned this »

à "Carry On" :

« I'm cut open, her fingers in all my stab wounds / And if she could she’d probably dance on my grave »

Toujours authentique, X ne pouvait s’empêcher de cracher toute la haine qui l’habitait, comme une cure qu’il se serait imposé à lui-même. A l’instar d’un Kid Cudi, il cherchait au final à combattre ses démons et à devenir quelqu’un de meilleur. Ainsi, lorsque certains de ses textes abordent des questions plus politiques comme le racisme et les inégalités sociales, son ton devient forcément plus mesuré ("Riot", "Hate will never win").

xxxtentacion-concert

Spit your lyrics, music will do the rest

X nous avait habitué, globalement, à tourner entre trois types de sonorités différentes: la trap ultra- agressive avec laquelle il s’est fait connaître ("Look at me!", "YuNg BrAtZ"), la pop minimaliste où il abandonnait le rap pour le chant ("Revenge", "Jocelyn Flores") et les tracks plus old-school où il kickait à l’ancienne avec un talent devenu de plus en plus rare aujourd’hui ("infinity (888)", "Slipknot"). Cela dit, XXXTentacion n’hésitait pas à innover, à se dépasser en posant sur des intrus bien plus originales que la production actuelle ("Moonlight"), à s’offrir des featuring remarquables (Kodak Black, Rich Brian, Juicy J) ou encore à s’immiscer avec beaucoup d’humour dans une ambiance latino ("I don’t even speak spanish lol").

A chaque écoute de l’un de ses projets, on ne pouvait vraiment savoir quel paysage il s’apprêtait à nous montrer du doigt, on se doutait seulement qu’on découvrirait quelque chose de nouveau, c’est pourquoi sa mort prématurée est une grande perte pour le hip hop. Au-delà de nouvelles collaborations prometteuses que l’on attendait avec impatience (son album en commun avec Joey Bada$$ notamment), le plus triste reste qu’il commençait, petit à petit, à sortir du registre de la torture en nous offrant des choses plus positives. Au lieu de se complaire dans son malheur, il en tirait de véritable leçon de vie. Dans son dernier album, ses trap-songs gagnaient en mélodie ("SAD!") et ses complaintes se transformaient en envolées lyriques ("Changes").

xxxtentacion-girlfriend-testimony

XXXTentacion souhaitait au final prendre une nouvelle ampleur, musicalement et personnellement. Juste après l'annonce de sa disparition, et comme pour construire sa légende, une vidéo présentée comme prémonitoire et qui serait issue d'un live-Instagram, fait son apparition et agite encore les Internets. Sans aucune certitude sur la date réelle de réalisation de cette vidéo, on y voit XXXTentacion livrer un message fataliste mais pourtant positif à ses fans :

“If worse thing comes to worst, and I fucking die or some shit and I’m not able to see out my dreams, I at least want to know that the kids perceived my message and were able to make something of themselves and able to take my message and use it and turn it into something positive and to at least have a good life. If I’m going to die or ever be a sacrifice, I want to make sure that my life made at least five million kids happy or they found some sort of answers or resolve in my life regardless of the negative around my name, regardless of the bad things people say to me. I don’t give a fuck because I know my goal in the end and I know what I want for everyone and I know what my message is. I just wanted to say, I appreciate and love all of you and I believe in you all. »

Rest In Peace X !

Ce portrait est une contribution libre de Camille Moreau que nous avons choisi de publier sur The BackPackerz. Si vous aussi voulez tenter d'être publié sur The BackPackerz, n'hésitez pas à nous envoyer vos articles via notre page de contact.

Cover image : Angel Inez

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply