Comment Kendrick Lamar est-il arrivé jusqu’à la Maison Blanche ?

kendrick-lamar-obama3

A peine sorti de Compton, voilà que Kendrick Lamar se retrouve à la Maison Blanche. L'exemple parfait qui prouve que ce gamin de 28 ans est devenu en peu de temps l'une des personnalités les plus influentes des Etats-Unis. Au-delà de son succès musical, sa popularité est aussi due à son engagement politique.

Oui, Kendrick Lamar fait partie des privilégiés qui ont eu la chance de s'entretenir avec Barack Obama, fait d'autant plus rare pour un rappeur. Cette rencontre n'est pas anodine puisque ce dernier a depuis toujours pris position pour la cause afro-américaine. Dans ses textes, il met en lumière les nombreux problèmes sociaux auxquels sa communauté doit encore faire face de nos jours. C'est dans ce contexte que l'an dernier, son single "Alright" est devenu le nouvel hymne contestataire des Noirs-Américains, lors des manifestations survenues à Cleveland contre les violences policières. L'affaire Michael Brown à Ferguson en 2014 et la fusillade de Charleston en juin dernier en sont de parfaits exemples. Ils ne sont malheureusement pas les seuls à déplorer.

Le rappeur honoré au Sénat

Avant la Maison Blanche, l'artiste de Compton est passé par la case Sénat. En mai dernier, le sénateur de Californie Isadore Hall III l'a nommé "Icône Générationnel", un titre mettant en avant l'implication de l'artiste pour le développement de son quartier et plus généralement de son district. Une récompense méritée puisque le leader de TDE a donné des centaines de milliers de dollars pour développer les associations sportives, les activités extra-scolaires et musicales de Compton. Ainsi, le sénateur a parlé de lui comme un artiste "qui a su rester lui-même, malgré sa célébrité". Pour lui, Kendrick est un artiste qui illustre parfaitement la signification de "travailler dur et de donner à sa communauté". Il conclut en affirmant que son parcours doit "encourager les autres à accomplir leurs ambitions". Encore une preuve que l'oeuvre de notre rappeur a largement dépassé les frontières du Hip-Hop.

Obama & Kendrick Lamar, même combat

En plein débat sur la législation des armes à feu, on constate que le président américain rencontre des difficultés à faire valoir sa réforme. Une réforme en lien étroit avec la situation des Noirs-Américains. Est-ce pour cette raison qu'il se sent si proche du rappeur ? Nous pouvons le supposer. Quoi qu'il en soit, les deux protagonistes s'apprécient et se respectent mutuellement. Le président américain a d'ailleurs confié il y a quelque mois, que sa chanson préférée de l'année était "How Much a Dollar Cost?". Un morceau extrait de To Pimp A Butterfly, plébiscité par The Backpackerz, comme le meilleur album de 2015.

La rencontre entre Barack Obama et notre Kendrick Lamar remonte à octobre dernier, en marge d'un concert de celui-ci au Kennedy Center de Washington, D.C. L'entretien s'est déroulé dans la plus grande discrétion dans le Bureau Ovale, autour du portrait d'Abraham Lincoln. Ils ont parlé de nombreux sujets, comme celui du rôle des mentors dans la musique et pour la jeunesse. Un sujet qui tient à cœur au rappeur de TDE, quand on connait l'importance qu'ont joué Dr. Dre et Tupac dans sa carrière. Bien évidemment, les problèmes des quartiers, ainsi que leurs solutions ont également alimenté cet échange historique. L'information n'avait pas fuité jusqu'à ce que K-Dot relaye une vidéo sur son compte Twitter. Nous parlons ici de "Pay It Forward", une campagne gouvernementale dont le but est de promouvoir l'importance du tutorat pour la jeunesse. Qui mieux que Kendrick Lamar peut porter ce genre du message ?

Quand j'étais enfant, avoir un mentor était vital pour moi. Avoir quelqu'un qui était toujours là dans les moments importants de ma vie. Ça m'a permis de prendre certaines des plus importantes décisions que j'ai eu à prendre en grandissant. Voilà pourquoi je veux moi aussi, être un mentor pour les plus jeunes et transmettre la sagesse que j'ai reçu. Si je l'aide à devenir meilleure, ça sera la preuve de mon influence auprès de cette jeunesse. Quand je regarde où je suis aujourd'hui, je réalise que mon succès est aussi dû aux mentors que j'ai eu dans ma vie. J'ai rencontré le Président Obama et nous avons discuté. [...] Nous partageons les mêmes points de vue et sommes tout deux conscients que les mentors sauvent des vies. Parfois, quand j'y repense, je me demande où je serai si je n'avais pas eu la présence d'une personne plus âgée à mes côtés, pour me dire ce qui était bien ou mal. Rejoignez moi pour investir dans la jeunesse.

  - Kendrick Lamar

Vous l'aurez compris, Kendrick Lamar livre un message politique au travers sa notoriété et sa musique. Qui sait ? Peut-être que nous le retrouverons à la tête de la Maison Blanche, le jour où il en aura fini avec le rap. Si Kanye West a déjà franchi le pas en annonçant sa candidature pour 2020, pourquoi pas lui ? Pour le moment, il est évident que Mr. Lamar a encore de beaux jours à apporter au Hip-Hop outre-Atlantique. Chaque chose en son temps.

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

1 comment

  1. Pingback: Gros malaise entre Vald et Thierry Ardisson

Lire les articles précédents :
places-a-gagner-pour-la-soiree-thank-you-jay-dee-bellevilloise
10 classiques de J Dilla sélectionnés par DJ Fab

10 ans déjà que ce bon vieux J Dilla s'en est aller kicker des MPC au paradis du Hip-Hop... A...

Fermer