Comment J Dilla a rendu sa MPC3000 plus humaine

Nos (très bons) confrères de chez Vox se sont intéressés au cas de J Dilla dans le dernier épisode de leur série Earworm.

On ne va pas vous faire l'affront de vous présenter J Dilla, producteur et beatmaker de génie qui a travaillé pour tous les plus grands, d'Erykah Badu à Busta Rhymes en passant par Madlib, avant son tragique décès en 2006 des suites d'une longue maladie.

Si Dilla est devenu une légende, c'est parce que son style était unique en son genre, et pouvait donc être reconnu entre mille. Au coeur de ce style, on trouve la MPC3000, fleuron technologique d'Akai à l'époque, que le producteur de Detroit s'est totalement appropriée pour en faire un véritable instrument à part entière. En s'émancipant de la rigidité des règles rythmiques et en allant toujours plus loin dans la réutilisation du sample, Jay a finalement humanisé la machine. Jamais une machine n'avait été si musicale.

C'est donc ce phénomène fascinant que les équipes de Vox ont décidé d'analyser en profondeur, à l'aide d'une narration vidéo toujours aussi maitrisée, et accompagnés de témoignages éclairants.

Un mini-documentaire à découvrir d'urgence ci-dessus. RIP Dilla.

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply