Bobbito Garcia, un modèle d’activisme Hip-Hop

Il y a quelques semaines, on a eu la chance de passer un moment avec le légendaire Bobbito Garcia aka Kool Bob Love, avant son mix pour la So Miles Party "Expansion Team Soundsystem" au Djoon. Plus qu'une simple interview, c'était surtout pour nous un rêve de gosse qui se réalisait car on ne rencontre pas tous les jours des mecs qui ont le passif Hip-Hop de l'ami Bob... On vous raconte.

Robert "Bobbito" García est clairement un old timer de la culture Hip-Hop. Né en 1966, bien avant que Kool Herc ne pense à empiler des breaks, ses premiers amours sont dans le funk, la soul et la musique latine mais aussi, et surtout, pour la balle orange. C'est d'ailleurs sur le playground de la 98ème à Harlem (où on peut toujours le croiser le dimanche aprem) qu'il rencontre Zev Love X (devenu MF Doom) , Kurious, Pete Nice et MC Serch des 3rd Bass. Son premier job: coiffeur de quartier à Harlem, ce qui lui vaudra d'ailleurs le surnom de "The Barber" au début de sa carrière. C'est d'ailleurs à son coup de ciseau qu'on doit la cultissime pochette du Cactus album de 3rd Bass.

En 1989, il met fin à ses expériences capillaires pour un poste de coursier chez Def Jam et il exerce en parallèle comme journaliste freelance pour le magazine The Source. En quelques années Bobbito grimpe les échelons jusqu'à devenir directeur artistique du label, au côté de Russel Simmons (le patron de Def Jam). Une expérience déterminante pour la carrière du jeune Garcia qui montera par la suite 3 labels: Hoppoh (avec Pete Nice), Fondle'Em et Álala Records plus récemment.

Hoppoh fut une tentative avortée de créer un label de Hip-Hop indépendant au sein de la major Columbia. En quête d'une véritable indépendance artistique et commerciale, Bobbito quitte ses fonctions après seulement deux ans d'activité,  pour lancer Fondle'Em, avec l'aide d'un propriétaire (Richy King) d'une enseigne de distribution devenue célèbre par la suite: Fat Beats. Réunissant ses potes d'enfance, Zev Lov X (KMD), Kurious et des artistes rencontrés sur sa route (Godfather Don, Kool Keith, The Juggaknots, Cage...), la philosophie de Fondle'Em est simple: du vrai Hip-Hop, en vinyle, sans promotion ni marketing. 10 ans après, les 29 disques sortis sur le label sont traqués par les diggers du monde entier.

Mais le temps fort de la carrière de Bobbito est sans aucun doute sa collaboration avec DJ Stretch Armstrong, avec qui il animera entre 1990 et 1998, "la meilleure émission radio Hip-Hop de tous les temps" comme l'écrira The Source Magazine. En effet, après avoir convaincu les dirigeants de la modeste radio jazz indépendante WKCR de produire l'emission, Bobbito et Stretch recevront tous les artistes de la scène new-yorkaise, alors en plein renouveau. Nas, Jay-Z, Big L, Biggie...la plupart de ces légendes du Hip-Hop East Coast firent leur première apparition dans les studios de WKCR au côté de Bob et Stretch. En plein âge d'or du Hip-Hop 90s, l'emission recevait jusqu'à 150 demos par semaine et était suivie par des  milliers de Hip-Hop heads.

Mais les projets de celui qui semble avoir plus que 24h dans ses journées ne s'arrêtent pas là. Comme mentionné plus haut, Bobbito est également un auteur émérite avec des dizaines de publications dans les magazines musicaux The Source, Rap Pages, Vibe ou Wax Poetics. Il a même crée son propre magazine dédié au basket de rue: Bounce Mag. Sneaker addict, il est également l'auteur d'un livre sur la culture des baskets à New-York: Where'd You Get Those? New York City's Sneaker Culture: 1960-1987

Après la production musicale et le journalisme , Bobbito s'attaque au 7ème art. Il a réalisé l'année dernière le documentaire sur la culture basket de rue Doin'it in the Park avec le français Kevin Couliau. Un véritable chef d'oeuvre qu'on ne peut que vous conseiller. Et vous découvrirez dans l'interview que notre cher Kool Bob Love nous prépare un nouveau documentaire qui sent bon le Hip-Hop 90s...

Vous l'aurez compris, Bobbito Garcia est un activiste Hip-Hop hors pair, dont la passion pour la culture Hip-Hop n'a d'égal que sa volonté d'entreprendre. Véritable monument de la culture urbaine à New-York (il est d'ailleurs membre du Rock Steady Crew) il restera une référence et un modèle pour toute personne ayant des affinités avec les cultures Hip-Hop et basket de rue.

Respect the architect !

Interview Bobbito Garcia par The BackPackerz

Vous pouvez activer les sous-titres sur le player youtube en cliquant sur l'icone encadré en rouge dans l'image suivante: Capture-d’écran-2014-05-07-à-15.20.17

LINKZ

Bobbito Garcia:  Facebook Site Officiel Twitter

Stretch & Bobbito Show Documentaire: www.stretchandbobbito.com

 

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
critical-beatdown-marco-polo-batofar
[Concert] Critical Beatdown avec Marco Polo, Hannibal Stax et Union Blak

Que de bonnes nouvelles en ce moment sur Paris avec de grosses dates Hip-Hop qui tombent les unes après les...

Fermer