Ice Cube a ramené N.W.A, Kendrick Lamar et The Game à Coachella

ice-cube-nwa-coachella

Ice Cube a dominé la nuit dernière du deuxième weekend de Coachella, avec une performance qui restera sans doute dans les annales du fameux festival américain.

Alors qu'il avait partiellement réussi à réunir N.W.A lors du premier weekend en ramenant sur scène MC Ren et DJ Yella, Ice Cube est cette fois-ci allé au bout des choses en faisant venir la pièce manquante du puzzle, Dr. Dre. Le légendaire producteur/rappeur débarqua juste après "Straight Outta Compton" et "Fuck Tha Police" pour interpréter "California Love" et "Still D.R.E." devant une foule en fusion.


Mais Ice Cube réservait encore d'autres surprises au public de Coachella, puisqu'il a ensuite invité sur scène Lil E, le fils de Eazy-E, pour jouer "Boyz N the Hood" en compagnie de Yella et Ren. En tant que que voisin de Compton, The Game a également participé à la fête en dégainant les bangers "Westside Story" et "Don't Trip". On en aurait presque oublié la Westside Connection, également présente hier soir pour entonner les tubes "Why We Thugs" et "Check Yo Self".

Dernière surprise, et pas des moindres, Cube a également ramené on stage Kendrick Lamar pour la fin de son set. La star des derniers Grammy Awards a quant à lui choisi d'interpréter "King Kunta""Ain’t That Funkin’ Kinda Hard on You? (We Ain’t Neva Gonna Stop Remix)" et "Alright".

Bref, vous l'aurez compris, pour une performance qu'il a dédié au regretté Prince, Ice Cube avait décidé de mettre les petits plats dans les grands en réunissant un véritable All-Star Game du rap californien. Yesterday was a good day.

Crédit photo : David Brendan Hall

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
Quand les albums rap deviennent des maillots de basket

L'artiste Patso Dimitrov est féru de basketball et s'amuse donc à remodeler toute sorte d'items tels que chaussures, maillots, logos,...

Fermer