First Division, le Canada version underground

first-division

Si chaque année, des rappeurs se voient révélés au grand public, certains choisissent de rester dans l’ombre de l’underground. C’est le cas des First Division. S’ils vous sont encore méconnus, nous allons réparer cette injustice.

Fans de Hip-Hop de la première heure, lequel d’entre vous ne s’est jamais surpris à dire: “le rap c’était mieux avant” ? Ne nous la faites pas, on vous entend d’ici... Quoi qu’il en soit, le duo canadien First Division va probablement vous surprendre. Shylow et Expertise, (respectivement natifs de Durham Region & Toronto), sont tout deux issus de la Bomb Shelta Association. Il s’agit d’un collectif de rappeurs, producteurs et DJ indépendants originaires des alentours de Ontario, fondé fin 1995. La BSA s’est développée au fil des années dans le milieu underground et a notamment enregistré en 1998, un projet intitulé The Rebirth. Si celui-ci n’est jamais sorti dans les bacs, il a connu un important succès grâce au bouche à oreille et Internet, qualité oblige.

Bomb Shelta Association -  "3D Emcees"

A cette époque, le duo portait le nom de Pillosnatchaz et figurait sur cinq des dix-neuf morceaux du projet. Après cela, chacun s’est concentré sur sa carrière solo jusqu’en 2009, l’année où les deux compères se sont réunis sous le nom que l’on connait aujourd’hui : les First Division.

Pourtant, leur première apparition sous ce nouveau blaze ne remonte seulement qu’à 2013. Ils ont posé sur le morceau “Long & Winding Road”, extrait de la mixtape, Newport Autorithy 2, de leur producteur de longue date, Marco Polo, en compagnie de Large Professor, le rappeur / producteur de New York.

Marco Polo - "Long & Winding Road (ft. First Division & Large Professor"

Nouveau nom, nouveau départ

Leur carrière à deux relancée, Shylow et Expertise annoncent fin 2013 que leur premier LP est dans les cartons. Il s’appellera Overworked & Underpaid, souvenez-vous en bien car celui-ci s’avèrera être une pépite de la scène underground, mais nous y reviendrons. En bons indépendants, hors de question de promouvoir le projet via des radios et des médias traditionnels. Leur méthode ? Balancer deux EP gratuitement sur le net via DJBooth.net. Ainsi, The Critical Path Part 1 & 2 comprennent en tout dix-huit titres. Oui, oui, je vous entends déjà râler, vous qui croyez que les rappeurs des années 90 sont tous morts ou devenus mainstream. Que nenni, pour First Division, c’est tout le contraire. Près de quinze ans après leur arrivée dans le rap, ils ont beau avoir changé de nom, leur univers musical et leurs influences sont restés intacts. La formule ? Deux amoureux du “real Hip-Hop”, des punchlines, des flows similaires mais impeccables, des scratchs, des rythmes boombap et une volonté permanente de créer des classiques. Un tout qui offre un résultat des plus convaincants. Les deux rappeurs kickent comme des malades et s’adaptent à tous les beats. Ils ont peu de collaborateurs, mais force est de constater qu’ils savent s’entourer des bonnes personnes. Marco Polo aux platines et quelques collègues de la BSA par-ci par-là et voilà une alchimie qui fonctionne. Une mise en bouche des plus efficaces en attendant l’album.

2015, Happy FD Year

Le moment est enfin venu: Overworked & Underpaid est annoncé pour l’année suivante. Si les fans sont régulièrement tenus au courant de l’avancement et du déroulement des sessions studio, ils ne savent pas vraiment encore ce qui les attendent. Et puis, un premier single fait son apparition: "This Iz Tha Time”. Et quel single, puisque celui-ci est produit par nul autre que le célèbre producteur de New York, DJ Premier. Une promotion qui laisse présager un album Hip-Hop mémorable, tant il est vrai qu’avoir l’étiquette Preemo sur son album est gage de qualité, en plus d’être une excellente publicité. Un titre évocateur puisqu’il est effectivement temps de découvrir ce que les First Division nous préparent depuis maintenant plus de deux ans.

Overworked & Underpaid, un classique ?

Avec ce premier single, le décor est planté. Désormais affilié aux labels indépendants Soulspazm, Slice Of Spice et Spaghetti Bender Music, le duo canadien sort le fruit de tout un travail le 2 octobre 2015. Ainsi, une question se pose et elle est légitime: ce fameux projet a-t-il la prétention d’être un classique de la scène underground ?

Dans la continuité de ce qu’ils proposaient avec les opus The Critical Path, les deux MC’s semblent plus en forme que jamais. A la première écoute, un premier constat est à faire: First Division reste fidèle à son style. Les productions boombap et les refrains scratchés de Marco Polo pour la majorité, sont même d’une plus grande qualité qu’auparavant. D’autant plus que les titres se suivent de manière efficace. Objectivement, il est donc difficile de dire lesquels sont meilleurs que les autres. Seul votre affectif jugera. Au niveau des thèmes abordés, rien de très surprenant, il faut le reconnaître. Comme beaucoup d’artistes indés, leurs textes s’articulent autour de la dénonciation de l’évolution du hip-hop et de l’industrie. Bien évidemment, sous couvert de rimes puissantes, Shylow et Expertise s’auto-proclament les meilleurs au micro, de l’egotrip, certes, mais leur flow est tellement bien posé qu’on pourrait presque leur donner raison. Leurs textes sont également remplis de références au Hip-Hop des années 90, considérées par beaucoup comme l’Âge d’Or de la discipline. Vous l’aurez donc compris, si les lyrics peuvent paraître quelques peu classiques, Overworked & Underpaid est, à l’inverse, difficilement critiquable musicalement. Les choix de productions sont judicieux et leurs flows au point. Bref, plutôt que de beaux discours, on vous laisse écouter et juger par vous-même.

En définitive, même s’il est excellent, seul le temps nous dira si cet album obtiendra le statut de classique de la scène underground. Quoi qu’il en soit, ce sont des artistes comme First Division qui nous prouvent que les rap a encore de beaux jours devant lui. Alors, laissez-vous aller et montez le volume !

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
kendrick-lamar-obama3
Comment Kendrick Lamar est-il arrivé jusqu’à la Maison Blanche ?

A peine sorti de Compton, voilà que Kendrick Lamar se retrouve à la Maison Blanche. L'exemple parfait qui prouve que ce...

Fermer