10 excellentes raisons d’aller au Printemps de Bourges 2018

PDB18

Avec les premiers bourgeons de l’année revient également la saison de nos festivals chéris. Celui du Printemps de Bourges (du mardi 24 au dimanche 29 avril) fait partie des plus emblématiques et s’efforce de proposer à chacune de ses éditions une programmation aussi éclectique qu'exigeante. La déclinaison 2018 ne déroge pas à la règle et devrait, pour sa quarante deuxième année consécutive, ravir les mélomanes les plus pointus et les néophytes avides de nouvelles découvertes musicales. On vous a dégoté dix bonnes raisons de vous y rendre sans faire de manières, et comme c'est le printemps, on vous offre même vos places.

1. Une programmation Hip-Hop de malade

Cette année le festival fait la part belle à ce noble style musical qu'est le Hip-Hop. On retrouve ainsi près d'une trentaine de ses représentants à l'affiche. Parmi les plus renommés citons notre père à tous Orelsan, le skateur le plus fort en rap Lomepal, les Belges Caballero & JeanJass, l'Américain Denzel CurryDamso, Hamza le quatuor de L'Or du Commun ou encore les Toulousains de Big Flo & Oli. On part sur des bases nominales tout à fait soignées.


2. Non pas une mais deux soirées 100% Hip-Hop


Ô Joie. Vous pouvez d'ores et déjà le noter dans vos agendas : ce sera le mercredi 24 à la Halle au Blé et le jeudi 25 au W. Et si on veut être vraiment exhaustif, sachez qu'il y aura également une bonne grosse session 100% Hip-Hop le mercredi après midi. Un Pass Hip Hop a même été mis en place par le festival pour s'en goinfrer pendant 12 heures d'affilées ce même jour. Les B2HI (Boulimiques Hip Hop Insatiables) vous disent merci.


3. La nouvelle scène rap francophone dans la place

Lord Esperanza

Lord Esperanza | © Jason Piekar

Avis aux scouts et autres découvreurs de talents. Grâce au tremplin des Inouïs notamment, la nouvelle génération de (f)emcees s'amarre tranquillement dans le paysage français. On retrouvera des (déjà grands) noms comme Lord Esperanza, les piles électriques et artisans du pogo de SuperWak (Di-Meh, Slimka, Makala), les parisiens de l'Ordre du Périph, j'en passe et des meilleures.


4. De la soul et du R&B pour digérer

Mahalia

Mahalia | © DR

Toujours dans le domaine de la "black music" on aura aussi droit à du très (très) lourd : à commencer par le surprenant et le très singulier Rag'n'Bone Man, l'énergie de la jeune étoile montante de la soul Britannique Mahalia, les talentueuses jumelles d'Ibeyi, ou encore la soul et voix sirupeuse de Mélissa Laveaux.


5. Un festival de pointures en tout genre

Parce qu'il n'y pas que le rap dans la vie, le festival met à l'affiche une grande liste d'artistes exerçants dans d'autres styles musicaux que notre bon vieux double H (oui ça existe) : de l'electro, à la chanson Française, au rock, en passant par le jazz ou encore le reggae, les mélomanes seront gâtés. Pêle-mêle : Arthur H, Brigitte, Hugh Coltman, Véronique Sanson, Juliette ArmanetRone, Jeanne Added, Synapson, Shaka Ponk... Faites vos jeux. La liste de tous les artistes se produisant au festival recensés ici.


6. Des concerts partout, tout le temps

Festival du Printemps de Bourges

Le W, pour une ambiance calme et tamisée | © Jean-Philippe Robin

Que tu sois sous coco ou sous tranxen, dormant sur un lit de liasse ou à ton énième rappel d'impayé EDF, il y aura forcément ce que tu cherches. Un véritable Printemps dans la Ville. Le festival c'est en effet plus de 250 concerts disséminés dans toute la ville le temps du festival. Pour des événements prenant place principalement dans les bars (près d'une vingtaine), sur des scènes en plein air, ou dans des salles culturelles, et pour des prix oscillants entre 0 à quelques euros. Qui a dit que la culture était un luxe ?


7. Parce que le printemps est enfin là


"Une des plus belles villes de France, parée de riches jardins", peut-on lire sur le site villes-et-villages-fleuris.com en introduction de la ville de Bourges. Celle-ci récolte le maximum de fleurs, soit quatre, d'après un jury constitué de professionnels du bourgeon, du pistil et de la tige. En conclusion, le chef-lieu du Cher est à privilégier pour ceux aimant coupler pollen avec ventoline. Et puis aussi pour les afficionados d'un air différent de celui situé autour du périph parisien un dimanche classé noir sur le sens des retours d'après Bison Futé. Soit à peu près tout le monde.


8. Parce que Bourges est une ville historique

Eglise Saint Etienne

La magnifique cathédrale Saint-Etienne de nuit ou "Comment on a drainé une centrale nucléaire pour l'illuminer"

La ville, qui a traversé les époques et dont les premières fondations remontent au Vème siècle av. J.C., est connue pour son immense patrimoine historique. Ainsi, la région comporte de magnifiques réalisations architecturales, églises et autres châteaux d'archevêques et vicomtes du temps jadis. La fameuse cathédrale Saint Etienne qui s'élève fièrement dans le centre historique fait d'ailleurs partie du patrimoine de l'UNESCO. Enfin, certains on-dits affirment que Stéphane Bern, le pokémon légendaire, s'y rend régulièrement pour se reconnecter avec son moi-profond lorsque la vie lui joue des tours.


9. Parce que c'est la 42ème édition42

42. Je crois que tout est dit. L'Avatar se réincarnera durant cette période.


10. Parce qu'on vous fait gagner des places

En tant que partenaire de la soirée qui se déroulera le mercredi 25 Avril à la Halle au Blé avec à l'affiche Lomepal, Hamza, L'Or du Commun, Ash Kidd et Lala &ce, The BackPackerz vous fait gagner 2x2 places pour y assister.

Le tirage au sort aura lieu dans la semaine précédent le festival et les gagnants seront prévenus par mail.

Pour participer :

  • Likez / Tweetez cet article grâce aux boutons Facebook / Twitter en bas de page
  • Envoyez-nous un mail à concours@thebackpackerz.com avec pour objet "Printemps de Bourges"

Le Printemps de Bourges
Du 24 au 29 avril
Infos et réservations sur l'event Facebook

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply