10 clips Hip-Hop à retenir du mois de février 2018

drake-godsplan

On inaugure aujourd'hui un nouveau format sur The BackPackerz avec le premier article d'une série visant à vous proposer chaque mois une sélection des clips Hip-Hop qui auront marqué les quatre dernières semaines. Né d'un constat évident d'incapacité à écrire sur l'intégralité des clips qui nous semblent le mériter, nous avons voulu tenter de dresser un bilan mensuel des clips qui, par leur originalité, leur impact ou tout simplement leur qualité nous ont semblé mériter votre attention. Un coup d'oeil dans le rétro pour apporter un regard plus distant sur la proposition musicale de notre époque.

Si le format vous semble intéressant ou au contraire à revoir, n'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions dans les commentaires en fin d'article.

Snoop Dogg - "Words are Few" (02/02)

En tout début de mois, alors que les mauvaises langues ressortaient les vieux dossiers "Snoop Lion" en riant, Snoop Dogg fermait toutes les bouches en lâchant avec l'énorme "Word are Few", le premier clip extrait de son album gospel. On y retrouve le vétéran du rap ouest coast dans un registre pour le moins inhabituel mais avec une sincérité et une intensité qui nous laissent sans voix. Hallelujah !

Jay Rock, Kendrick Lamar - "King's Dead" (15/02)

En pleine promo du blockbuster estampillé Marvel sorti la veille, Kendrick et son équipe TDE balancent à point nommé le clip d'un des lead singles de la BO de Black Panther : le sulfureux "King's Dead" ! Accompagné pour l'occasion de Jay Rock (à qui revient d'ailleurs officiellement la paternité du titre) mais aussi de l'anglais James Blake et de Future (et son couplet énigmatique), King Kendrick fait feu de tout bois. Entre cache-cache dans un palmier et agent de circulation en plein carrefour, les scènes qui composent ce clip sont aussi drôles que rocambolesques.

La Fouine - "Comme en 96 #RAP #1" (15/02)

Sorti le même jour que "King's Dead", le clip de La Fouine est totalement aux antipodes du clip à gros budget de l'équipe TDE. Dans une vidéo dénuée de tout artifice, le rappeur des Yvelines prend à contre-pied tout le monde avec ce morceau qui sonne comme un hommage nostalgique au rap français de la fin des années 90. Sur une production qui aurait pu habiller un album de La Cliqua ou du Suprême NTM en 1996, La Fouine rappelle à qui l'aurait oublier, qu'au delà des polémiques et des sorties maladroites, il est avant tout un kickeur émérite. Un vrai coup d'éclat qui a déjà récolté le million de vues.

Drake - "God's Plan" (16/02)

Si Drake est doué pour une chose c'est bien pour énerver son monde. Avec "God's Plan", le boss d'OVO fait une fois de plus honneur à cette assertion en divisant littéralement la planète rap en deux catégories : alors que certains vont louer la bonne intention d'une superstar de la musique reversant une partie de sa fortune à la communauté de Toronto, d'autres n'y verront qu'égocentrisme et opportunisme odieusement mis en scène au profit d'un populisme artistique du plus mauvais goût. Qu'on adhère ou non, on peut dire que Drizzy aura, encore une fois, réussi son coup puisque le clip ne cesse de faire parler de lui et collectionne déjà des dizaines millions de streams.

Janelle Monáe – "Django Jane" (22/02)

Surfant sur le regain afro-centriste insufflé par le film Black Panther, Janelle Monae se dresse avec "Django Jane" en queen autoritaire de la black music à la sauce 2018. Dans un clip à l'univers visuel bien marqué (empruntant d'ailleurs beaucoup à l'apparat du mouvement Black Panther), l'iconique artiste originaire du Kansas fait régner un vent de révolution féministe sur un monde androcentrique en plein chamboulement. Un tour de force qui annonce le meilleur pour son troisième album, à paraitre le 27 avril prochain.

Blimes - "Hot Damn" Ft. Method Man (22/02)

Sorti le même jour que le clip précédent, "Hot Damn" met lui aussi en valeur une artiste féminine de talent en la personne de Blimes. Blimes, qui officie également sous le nom de Blime Brixton, est une rappeuse originaire de la Bay Area en Californie. Début janvier, elle avait enflammé les réseaux sociaux avec ses bars de folie lâchées sur "Come Correct", en featuring avec la rappeuse Gifted Gab. En signant l'excellent "Hot Damn" avec la légende Method Man, la jeune artiste marque un tournant presque historique dans un rap game qui a encore du mal à voir la figure de la rappeuse autrement que dans l'archétype de la strip-teaseuse à la plastique avantageuse.

Dinos - "Flashé" (22/02)

Côté français, la journée du jeudi 22 février était marquée par le retour aux affaires de Dinos, ex-Dinos Punchlanovic qui a visiblement décidé de passer la seconde en 2018 avec un clip particulièrement réussi qui met en image le titre "Flashé", extrait de Imany, premier album du rappeur de la Courneuve, qui verra le jour le 27 avril prochain. Toujours avec ce flow chanté si particulier qui nous avait déjà séduit sur le très bon "Namek", il faudra compter sur Dinos en 2018 !

Big Budha Cheez - "Epicerie Coréenne" (23/02)

Ceux qui nous lisent attentivement connaissent bien le son crade et rugeux des Big Budha Cheez. Le duo de Montreuil est de retour dans les bacs depuis la semaine dernière avec un nouvel LP baptisé Epicerie Coréenne. Le même jour sortait le single éponyme et sa réalisation à mi-chemin entre le réalisme d'un Scorcese et l'esthétique visuelle d'un Wes Anderson. Avec "Epicerie Coréenne", Prince Waly et Fiasco Proximo restent fidèles à la recette qui a fait leur succès : celle composée d'histoires de flicailles ripoux sur des fonds sonores découpés dans la bande magnéto.

Evidence - "Powder Cocaine" feat. Slug (27/02)

Moins médiatisé qu'une bonne partie des vidéos de cette sélection, le clip de "Powder Cocaine" est pourtant celui dont le concept créatif et la réalisation nous auront le plus bluffé. Extrait de l'excellent Weather Or Not, dernier album d'Evidence sorti le mois dernier, "Powder Cocaine" gravite comme son nom l'indique, autour du thème de la poudre blanche. Pour ce tour de force tant lyrical que visuel, Evidence fait appel d'un côté à son pote de toujours Slug, la moitié du duo Atmosphere mais aussi tête pensante du label Rhymesayers, sur lequel le disque est sorti. De l'autre, au photographe et réalisateur Jason Goldwatch, également un grand ami de Mr Slow Flow, et à qui l'ont doit de nombreux clips de légendes pour Jay-Z, Nas, Pusha-T et bien sûr les Dilated Peoples...

OrelSan - "Défaite de famille" (28/02)

Quelques semaines après avoir reçu l'adoubement institutionnel aux Victoires de la musique, Orelsan continue de surfer sur la vague de succès de son album La Fête est finie avec le clip du tube "Défaite de famille". Après les productions à gros budget de "Basique" et "Tout va bien", le rappeur normand revient avec un concept toujours aussi original de vidéo "amateur" au format vertical. Un format directement calibré pour les nouveaux réseaux sociaux et qui opère à merveille sur la fan base génération Z du rappeur.

Top clips Hip-Hop de février 2018 : la playlist

Et pour ceux qui souhaiterait "binge-watcher" les 10 clips d'un coup, les voici tous regroupés dans une playlist Youtube. Enjoy !

Commentaires

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply