Woodie Smalls, l’autre visage du rap belge

woodie-smalls-rap-belge

Découvert fin 2015 via le morceau "About The Dutch", c'est avec une certaine attention que nous suivons depuis la carrière du jeune Woodie Smalls. Défiant toute géo-politique hip-hop, le rappeur d'une vingtaine d'années seulement - et dont le style n'est pas sans rappeler les premières heures de Tyler The Creator - est pourtant né à des milliers de kilomètres de la Californie d'Odd Future puisqu'il est originaire de Sint-Niklaas, une petite ville de la région des Flandres, en Belgique. A l'occasion de son premier concert à Paris, mercredi prochain au Candy Shop, on tenait à vous en dire un peu plus sur ce gamin surdoué.

Woodie the Creator

T-Shirt Trasher, casquette HUF et sourire de jeune d'ado bourré de conneries, Woodie Smalls force un peu plus la comparaison avec Tyler The Creator lorsqu'on regarde le clip très coloré et insouciant de "About The Dutch", qui reprend clairement tous les détails de l'univers visuel des débuts d'Odd Future. Musicalement, l'influence du crew californien est très présente également puisque le jeune Smalls (un nom qu'il avoue être à la fois une référence à Biggie mais aussi à ses deux mètres de haut), semble affectionner tout particulièrement les balades jazzy ("Champion Sound") que les productions rap plus atypiques ("About The Dutch"), le tout avec un certain talent pour les refrains catchy qui vous restent bien dans la tête.

West Flandre Connection

Mais ne vous y trompez pas, si les influences de Woodie Smalls sont toutes assumées - Tyler donc mais aussi Kanye West, Pharell ou encore Lil Wayne - cela n'a pas empêché le jeune belge de s'approprier ses références pour mieux définir son univers musical. Un univers dévoilé dans Soft Parade, son premier LP sorti en 2015, et qui compte, en plus des deux singles évoqués précédemment, d'excellents tracks sur lesquels Smalls invite ses confrères belges Grey, Darrell Cole ou encore K1D, qui n'est autre que la personne qui a poussé le jeune Woodie à prendre le micro. Dans cet album, le jeune rappeur belge fait montre de son excellent flow sur des productions très lumineuses et aux accents jazzy rappelant la scène californienne alternative de la fin des années 90, The Pharcyde et Souls of Mischiefs en tête.

Sheriff Woodie Cowboy

Suite au succès inattendu de son projet Soft Parade, Woodie Smalls a l'opportunité de se consacrer pleinement à sa musique depuis l'année passée. Après quelques dates et festivals en Belgique et également chez ses voisins Hollandais, il était l'heure pour lui de retourner au studio pour préparer la suite de son premier projet. C'est donc en novembre 2016 que voyait le jour le second opus du rappeur belge, un nouvel LP intitulé Space Cowboy. Un projet qui marque une certaine mutation de la part du rappeur qui semble alors délaisser l'insouciance de Soft Parade pour des ambiances plus froides et éthérées. Une évolution stylistique bienvenue et signe de maturité puisqu'elle apporte certainement plus de personnalité et permet de rendre mieux compte de toute l'étendue de la palette artistique de Woodie, qu'on découvre parfaitement à l'aise sur les sonorités plus trap de l'excellent "Planet Shrooms".

Sur "Planet Shrooms" comme sur "R.E.E.F.A", dernier extrait en date du très bon Space Cowboy, on remarque une certaine habileté du jeune rappeur belge pour le choix de productions collant parfaitement à son univers. Amusant, lorsqu'on sait que Woodie Smalls a travaillé pour cet album uniquement avec des "type beat" trouvés sur le net. Une pratique nouvelle qui consiste à chercher des instrumentales imitant le style de certains rappeurs ou producteurs (cherchez "Drake type beat" sur Google et vous comprendrez) et qui permet à de plus en plus de jeunes rappeurs de trouver des productions bon marché en provenance de producteurs localisés aux quatre coins de la planète.

woodie-smalls-hip-hop-belge

Si la qualité de ses textes n'est pas encore au niveau des plus grands, à vingt ans seulement, Woodie Smalls a encore quelques années pour arriver au niveau de maturité artistique des meilleurs rappeurs du moment. Une chose est sûre en tout cas, en 2017, les meilleurs espoirs du rap anglophones ne sont plus à chercher uniquement le long des côtes américaines. Woodie Smalls mais aussi Little Simz, Jay Prince ou encore Rejjie Snow ne vous ferons sûrement pas dire le contraire.

Gagnez vos places pour le concert de Woodie Smalls à Paris

S'il reste difficile de juger un jeune artiste uniquement sur ses albums studios, on encourage nos lecteurs parisiens à aller vérifier le talent du jeune Woodie Smalls sur scène, lors de son concert au Candy Shop (Paris 11e), mercredi 26 avril prochain et pour lequel on vous propose de gagner quelques places ci-dessous.

Pour participer, rien de plus simple :

  • Likez ou RT cet article (via les boutons en bas de page)
  • Envoyer un mail à concours@thebackpackerz.com avec l'objet "Concert Woodie Smalls"

Le tirage au sort se fera le 25 avril au soir, les gagnants étant prévenus par e-mail. Bonne chance à tous.

Retrouvez toutes les infos sur l'événement Facebook dédié.

L'album Space Cowboy est en téléchargement libre sur le site de Woodie Smalls : www.woodiesmalls.com

Crédits photo : partyflock.nl et lindastulic.com

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

1 comment

  1. AnthonytoR

    Belle découverte de la semaine, et quoi de mieux qu’un concert pour faire connaissance !
    A ce soir Woodie Smalls ! 😀

Lire les articles précédents :
damn-cover-kendrick-lamar-album
[Chronique] Kendrick Lamar – DAMN.

Ils sont très nombreux à être pétris de talent et nombreux aussi à être suffisamment inspirés pour faire évoluer les règles...

Fermer