Rapsody: « travailler plus que les autres pour gagner le respect »

Rapsody-interview-cover

Oubliez Nicki Minaj, la vraie rappeuse qui est en train de défoncer le game c'est bien elle: Rapsody. Un flow dévastateur et une prestigieuse équipe de producteurs ont depuis quelques mois fait d'elles une des artistes à suivre de très près.

Lors de son récent passage à Paris dans le cadre de sa tournée commune avec son mentor et boss de label 9th Wonder, nous avons eu la chance de discuter quelques minutes avec elle. Avec une gentillesse et une sincérité touchante, Rapsody nous parle de sa vision de la culture Hip-Hop, des difficultés liées au fait d'être une femme originaire d'une petite ville américaine, et de son amour pour le basket-ball.

Interview

The BackPackerz: On ressent facilement à travers tes lyrics que le respect et la reconnaissance de la culture Hip-Hop est importante à tes yeux ? Peux-tu nous en dire plus ?

Rapsody: Oui c’est clair, c’est important pour moi car la culture Hip-Hop est comme une communauté. C’est quelque chose pour le peuple, fait par le peuple, qui nous permet de raconter nos histoires. La musique est un moyen de nous exprimer, à l’image des esclaves qui chantaient dans les champs de coton pour faire passer des messages. Cela fait partie de notre vie et de notre Histoire, et on est fier de représenter cela à travers nos lyrics.

Tu as récemment été ignorée par XXL et leur sélection annuelle des meilleurs Freshmen. Penses-tu qu’il est toujours plus difficile de réussir dans le rap lorsqu’on est une femme ?

Effectivement, il faut travailler beaucoup plus dur pour gagner le respect. Vous voyez toujours des classements des meilleures rappeuses mais nous ne sommes jamais classées parmi les meilleurs artistes globalement. Pourquoi nous mettre systématiquement à part et nous opposer entre femmes ? Souvent les gens me demandent “Oh, essaies de rapper comme un mec !” et moi je me demande “pourquoi je ne pourrais pas rapper simplement comme un super artiste ?”. Chacun a son histoire, mais l’industrie musicale ne fait aucun cadeau aux femmes et il faut vraiment bosser cent fois plus dur que les autres.

Tu viens de Caroline du Nord, et, dans la même idée que la question précédente, dirais-tu qu’il est plus compliqué de s’imposer lorsque tu n’est pas originaire de Los Angeles ou bien New York ?

C’est vrai aussi. Les gens ne te prennent pas au sérieux quand tu ne viens pas d’une grosse ville, tu ne passes pas sur Hot 97 (NDLR: radio rap de référence aux USA). La musique et l’art ne font pas non plus partie des priorités de l’Etat de Caroline du Nord, comparé au sport par exemple, donc on ne dispose même pas du soutien des radios locales. Aux USA, les gens peuvent penser que les gens de Caroline du Nord sont moins intelligents, ne savent pas rapper...Et sur cette tournée, on a parfois vu des affiches ou il était marqué “9th Wonder, de New York”. Eh non, désolés les gars, on ne vient pas de NYC !

On devine à travers la cover de ta mixtape She Got Game que tu es une fan de basket-ball (comme nous !). Quelle est plus précisément ta relation avec ce sport ?

J’adore le basket-ball. Le basket et la musique sont autant importants pour moi. Je joue depuis que j’ai 7 ou 8 ans, j’ai commencé avec mon frère et dès le premier entraînement j’ai adoré. J’ai joué jusqu’au lycée, j’ai même eu une offre de bourse mais je ne l’ai pas prise. Je suis fan de Duke en NCAA et des Lakers en NBA. Et puis, il ne faut pas oublier que Michael Jordan himself vient de Caroline du Nord !

Pour finir, quels sont tes prochains projets à moyen terme ?

Je travaille sur un EP et un album, je ne sais pas lequel des deux sortira en premier, probablement l’EP. On en est encore aux prémices, avec bien sûr à la production eric g., 9th Wonder, Khrysis...Toute l’équipe du Soul Council en fait !

Question bonus : pourquoi, vu sa qualité, She Got Game n’a pas été un album au lieu d’une mixtape ?

L’idée de base pour She Got Game était de rassembler toutes les meilleures chansons issues de projets plus anciens, avec quelques nouveaux morceaux en plus. Et après on a eu l’opportunité de faire hoster cette mixtape par DJ Drama. On avait payé pour aucun featuring donc je ne voulais pas la vendre pour cette raison-là. Mais bon, on l’a quand même mise sur iTunes donc certaines personnes ont quand même payé pour avoir She Got Game ! Mais vous savez aujourd’hui, la frontière entre un album et une mixtape est si floue...

Rapsody - Betty Shabazz

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
heavy-rotation-10-playlist-hip-hop
[Playlist] Heavy Rotation #10

Déjà la dixième édition de notre playlist Heavy Rotation, et toujours le meilleur du son Hip-Hop pour ensoleiller votre semaine...

Fermer