Lando Chill, dernière trouvaille de Mello Music Group

Lando Chill (Lance Alan à la ville) est un fan de musique. Les plus sagaces d'entre vous remarqueront que c'est souvent le cas des musiciens. Bien vu ! Lui vient de sortir son premier projet sous la bannière Mello Music Group - qu’il serait presque indécent de présenter de nouveau -  et son petit nom est For Mark, Your Son dont on a très envie de vous parler.

Si la remarque initiale est une lapalissade, elle permet de souligner que la musique lui a, comme à tant d'autres, probablement sauvé la vie. Explication : né à Chicago, le jeune Lance a perdu son père très jeune (4 ans). Marqué par l'absence de son géniteur dont son projet souligne la prégnance à plusieurs reprises (dans le morceau « Proud » notamment), il grandit à la recherche de références et nourrit sa curiosité de lecture. Puis il déménage en Arizona pour ses études secondaires. Devenu accro à l’Adderall, un psychostimulant prisé des étudiants américains pour améliorer leur mémoire, il finit par sombrer dans la dépression dont seules la musique et la poésie parviendront à le sortir. Et il est le premier à le dire : sans la musique, il aurait probablement perdu le cours de sa vie. Et son premier projet s’en ressent fortement.

Pour l'histoire, l'intégration de Lando Chill au sein de MMG a été annoncée il y a quelques semaines par le fondateur du label lui-même. Et comme pour toute annonce qui se respecte, elle était accompagnée d'un premier single (« Coroner »), qui s'il s'inscrit bien dans les productions léchées et novatrices que le label aime proposer, n'est pas forcément le morceau le plus accrocheur de ce premier projet. Il permet cela dit d'annoncer que le monsieur épouse la musique dans son ensemble et qu'il ne cantonnera pas son chant d'expression à un joli rap sur des beats boom-bap.

Lando Chill – « Coroner »

Parce que des bonnes surprises, le natif de Chicago en distille tout au long de cet opus dont les productions principalement boom bap (convenons-en) accompagnent des textes aux thèmes tantôt personnels et profonds (recherche du père, doute religieux, dépression), tantôt plus légers. On pense notamment au très joli « Floating To Nowhere » dont l’instru est inspirée d’ « Apple Juice Break », un coup de génie datant de 2011 de l’autre moitié du duo Chiddy Bangs, Xaphoon Jones. Sur ce morceau où Lando exprime clairement son manque de repères pendant sa dépression, il appuie son flow sur une boucle de piano boostée par une caisse claire un peu grimy qui accompagne bien le propos du morceau.

Lando Chill – « Floating To Nowhere »

Pour le reste, on ne peut qu’inciter les curieux à découvrir cet album et cet artiste qui livre avec ce premier projet un opus intéressant. Aussi bien musicalement (la production a été assurée par deux beatmakers du cru : Duncan “D-Funk” Odea et David “Jetlag” Manin à l’aise avec le piano et les riffs de guitare comme sur « Rock Love ») qu’au niveau du flow dont on ne peut que saluer l’adaptabilité aux différents styles présents sur l’album. Enfin, il s’agit d’un premier opus très personnel. Cette première sortie est peut-être la plus simple à concevoir en termes d’inspiration, et même si elle souffre parfois de profondeur dans les thèmes abordés, elle a su convaincre les pontes de MMG. Si chacun a son avis, disons que le leur nous a déjà offert de belles galettes.

Écoutez For Mark, Your Son de Lando Chill 

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
lego-rap
Un designer transforme les rappeurs en magnifiques LEGO

Petite découverte du dimanche, avec le compte Instagram d'Anthony Risidore, un graphic designer britannique qui s'est récemment lancé dans un...

Fermer