Masta Ace – The Falling Season

The Falling Season

Masta Ace

hhv.de

Mai 2016

14/20

Plutôt discret en solo depuis son dernier album MA_DOOM en 2012, le vétéran de Brooklyn Masta Ace revient avec son cinquième opus en solo, un nouvel album très personnel.

Habitué des albums concepts où interludes et morceaux suivent une certaine narration, Masta Ace a continué dans cette lignée pour son nouvel album The Falling Season. Cette fois-ci, le MC de Brooklyn a décidé d'être plus introspectif en proposant un projet « autobiographique ». En effet, cet album est un témoignage de la vie de Duval Clear (nom civil de Masta Ace) et plus précisément de ses années lycée. Pour pousser le concept jusqu'au bout, Masta Ace a même demandé aux enfants de ses anciens camarades de classe de narrer l'histoire à travers les skits. Ainsi, comme pour un auteur et son livre, une relation de confiance s'installe ici entre le rappeur et l'auditeur, ce dernier n'a aucune raison de remettre en question ce qui est raconté dans les textes.

Pas d'histoire de gangster à base de fusillades et de vente de drogue ici. Tout au long de l'album, on suit le parcours plutôt classique d'un adolescent qui découvre le lycée avec tout ce que cela comporte : les premières relations amoureuses ("Juanita Estefan"), le sport, la rencontre d'amis (notamment celle de Fats Belvedere déjà présent sur A Long Hot Summer), jusqu'au fameux « Graduation Day ». L'école étant aussi un lieu de confrontations, on retrouve ce thème dans le morceau "High School Shit"Torae et Masta Ace se livrent une véritable joute verbale dans le but de discréditer l'établissement concurrent grâce à des punchlines délicieuses:

"I heard your basketball coach got a baby by a tenth grader
He'll be changing diapers on the bench later
During the time out in the game that ya losing bad
Arguing with his point guard about who's the dad?"

L'ensemble des productions de l'album est assuré par K.I.C. Beats, encore peu connu dans le milieu rap. La majorité des instrumentaux est orienté « boom bap ». Toutefois les samples et mélodies utilisés, associés aux nombreux refrains chantés confèrent à l'album un côté nostalgique qui épouse parfaitement l'idée du regard sur le passé. Cet aspect introspectif est totalement assumé par Ace dans les lyrics, ce qui fait de cet album une véritable autobiographie :

"I go deep and I ain't talking scuba diving" ("Me & A.G." ).

Car en effet, c'est bien Masta Ace qui, avec du recul et une mentalité qui a évolué, essaie de retranscrire en chanson sa personnalité ou ce qu'il ressentait à l'époque de son adolescence. Côté MCing, peu de surprises donc, on reste dans un style plutôt « classique » pour Ace, sans grande prise de risque. Le rappeur maîtrise toujours autant l'écriture, le storytelling et il le prouve tout au long de l'album, épaulé par des invités de choix que sont, entre autres, Chuck D, A.G., Torae et Cormega. L'album a un véritable fil conducteur, grâce aux interludes mais également aux morceaux qui traitent chacun d'un sujet précis. On notera par exemple le titre "Mathematics" basé sur des jeux de mots liés à la géométrie ou l'algèbre (sans pour autant faire une vulgaire reprise du célèbre titre homonyme de Mos Def):

Masta Ace - "Young Black Intelligent (Y.B.I.)" feat. Pav Bundy And Hypnotic Brass Ensemble

L'album se laisse écouter sans problème, aucun morceau n'est en dessous du reste. Le problème, c'est qu'aucun morceau ne ressort de cet ensemble non plus. En effet, il n'y a pas un "Acknowledge", un "Good Ol' Love" (deux classiques que vous pouvez d'ailleurs retrouver sur notre mix de Masta Ace) qui marque les esprits à l'écoute de cet LP. Malheureusement, l'album dans sa globalité reste un peu plat. Les titres s'enchaînent et même après quelques écoutes, on a du mal à citer un morceau coup de cœur qu'on retient immédiatement, peut-être plus à cause des productions que des textes et du fond de l'album.

Pourtant, pari réussi pour Masta Ace en ce qui concerne le contenu de l'album. La narration agit en parfaite symbiose avec les instrumentaux de K.I.C. Beats afin de donner un ensemble assez abouti. Masta Ace est parvenu à raconter une histoire personnelle qui n'a rien d'exceptionnel en la rendant distrayante et intéressante. Par conséquent, The Falling Season est un bon album à écouter mais qui, malheureusement, ne rentrera certainement pas dans la liste des meilleurs albums du rappeur de Brooklyn.

BONUS: écoutez The Falling Season en streaming ci-dessous.

BOOTLEGZ : LA NEWSLETTER

Toute l'actu Hip-Hop dans ta boite mail

Leave a Reply

Lire les articles précédents :
heavy-rotation-95-playlist-rap-mai-2016
Heavy Rotation #95 : les 10 sons de la semaine

Rap US, Français, Beatmaking. Cette Semaine, et comme souvent, il y en aura (presque) pour tous les goûts. On commence...

Fermer